Activité hors les murs des artistes liés à la Galerie

Hors les murs – 90°c au-dessus du feu

90°c au-dessus du feu
Du 13 mai au 30 septembre 2021
À l’hôtel Windsor à Nice, Benoît Barbagli expose dans le hall, se focalisant sur un médium : le feu. Certains membres du collectif PALAM, auquel il appartient, investissent le jardin. Photographies, sculptures et toiles, toutes construites et exécutées en milieu naturel, comme une tentative à l’heure où l’Amazonie brûle, où l’Australie brûle et où le temps du feu semble advenu, de réapprovisionner ce phénomène aussi dangereux que fascinant.

Hors les murs – Projet Nomade

Projet Nomade
Metaxu – Toulon
Exposition collective du 21 mai au 19 juin 2021
Vernissage le jeudi 20 mai
Avec les artistes : Simone Simon, Catherine Burki, Caroline Bouissou, Laura Giordanengo, Nicolas Daubanes, Florian de la Salle, Manon Rolland, Daniel Nadaud, Maëlle Labussière, Albane Hupin, Vincent Chenut, Alban Morin, Gabrielle Conilh de Beyssac et Jules Guissart, Marco Godinho, Massimiliano Baldassarri, Anne-Laure Wuillai, Olivia Barisano et Charlotte Pringuey-Cessac.
À l’initiative de l’artiste Charlotte Pringuey-Cessac.
En résidence de la mi-décembre 2020 à la mi-janvier 2021 au metaxu, Charlotte Pringuey-Cessac propose un projet à bord de sa voiture. Elle invite 18 artistes à réaliser une pièce en lien avec le voyage, la rencontre et la transmission. De taille suffisamment petite pour intégrer l’espace de la boîte à gants, cette pièce doit être manipulable pour être activée par des passagers que Charlotte rencontre sur sa route. Transformée en itinérance, cette résidence prend la forme d’un tour de France tirant jusqu’à la frontière franco-espagnole, la Belgique, le Luxembourg et la Suisse. Charlotte visite 18 ateliers d’artistes, autant d’étapes qui ponctuent le trajet.
26, 28, 30 Rue Nicolas Laugier
83000 Toulon
© Projet Nomade, metaxu, 2021

Hors les murs – Des fleurs pour les audacieux

Des fleurs pour les Audacieux
Gregory Forstner
FRAC Occitanie – Montpellier
Exposition du 4 juin au 8 septembre 2021
Ouverture le jeudi 3 juin 2021
Gregory Forstner est né en 1975 à Douala (Cameroun), il vit et travaille à Montpellier depuis 2018.
Formé à l’Académie des arts appliqués à Vienne en Autriche (1993-94), à l’École nationale supérieure des beaux-arts – Villa Arson à Nice (1994-99) et à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris (1999-2000).
FRAC Occitanie Montpellier
4-6, rue Rambaud – Montpellier
Ouvert du mardi au samedi de 14 h 00 à 18 h 00 – Fermé les jours fériés
Entrée libre – Accessible aux personnes à mobilité réduite
© Gregory Forstner, Des Fleurs pour les Audacieux, 2020

Hors les murs – Transmission + ReTransmission

Transmission + ReTransmission
La Vitrine Daigneault/Schofield – Montréal
Exposition collective du 15 mai au 27 juin 2021
Artistes : David Bloor, Joseph Dadoune, Norma Drimmer, Guy Goldstein, Céline B. La Terreur, Ondrej Libal, Paul Malone, Brian McClave, Jenny Marketou, Nicola Rae, Dafna Shalom, Ran Slavin, Alexandra Torres Novoa, Aviad Zinemanas et Dor Zlekha Levy
En accueillant Transmission à Montréal, Joyce Yahouda a voulu donner la parole aux artistes canadiens en leur proposant de répondre par une œuvre à Transmission, reprenant le même thème ainsi que l’intégration du code QR. À la différence de l’exposition d’origine, ReTransmission se compose exclusivement d’œuvres tridimensionnelles.
2126 Rachel Est
Montréal QC CANADA

Hors les murs – Superficiel

Superficiel
Anne Laure Wuillai
Galerie Mansart – Paris
Exposition collective jusqu’au 13 juin 2021
Vernissage le jeudi 20 mai de 17h à 21h
Avec les artistes : Bianca Argimon, Pierre Bendine-Boucar, Damien Caccia, Boris Chouvellon, Harald Fernagu, Pablo Grand Mourcel, Sophie Kitching, Emilie Brout & Maxime Marion, Arsene Prat, Frank Perrin, Shuck One, Martin Rahin, Mathieu Roquigny, Florent Testa, Stéphane Triandé⁠ et Anne-Laure Wuillai.
Commissariat : Camille Frasca & Antoine Py
“L’accidentel, le superficiel et ses vives variations excitent, illuminent ce qu’il y a de plus profond et de constant dans une personne véritablement faite pour les hautes destinées spirituelles.”
(Valéry, Variété II, 1929, p. 15).
L’exposition souhaite interroger la notion de superficialité chez des artistes contemporains issus de générations différentes.
Rester à la surface des choses, être incapable de s’intéresser à la réalité ou plutôt tenter de l’oublier, travailler vite fait bien fait, dans une période où le temps est plus que compté : l’attitude superficielle devient presque un paradigme, un enjeu, une attitude de survie. Parfois assumé, très souvent ignoré ou plutôt tû, le superficiel dans l’art est un moyen de détourner les regards pour mieux attaquer le vernis des idées. Mais qu’est-ce qu’être superficiel ?
Galerie Mansart
5, rue Payenne
75003 Paris
Ouvert du mercredi au dimanche de 13h à 19h
© Anne Laure Wuillai, Terrain Vague, 2019
Loading new posts...
No more posts