33000
paged,page-template,page-template-blog-large-image,page-template-blog-large-image-php,page,page-id-33000,paged-15,page-paged-15,theme-stockholm,multiple-domain-eva-vautier-com,stockholm-core-2.3.2,non-logged-in,woocommerce-no-js,actualite,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-9.0,fs-menu-animation-underline,,qode_menu_,qode-wpml-enabled,qode-elegant-product-list,qode-single-product-thumbs-below,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive

News

Florian Pugnaire

OVNI 2016

OVNI – 2016

Site de l’évènement

L’événement, parrainé par Pascal Neveux, rassemble plus d’une centaine d’artistes.

Il propose pendant 6 jours de partir à la découverte de vidéos d’art : à travers une déambulation inédite entre les chambres de l’hôtel Windsor, du Grand Hôtel Le Florence et dans une trentaine de lieux d’art publics, privés et d’espaces atypiques de la ville. En preview, la biennale MOVIMENTA 2017 propose les 1er et 2 décembre  en ville, un forum d’experts en synergie avec OVNi et plusieurs installations des plus grands noms de l’Art Vidéo.

L’Hôtel Windsor repense l’hospitalité artistique, pour accueillir des musées prestigieux de Séoul à Hobart, en mettant l’Argentine à l’honneur, sans oublier de belles institutions régionales et nationales. Marseille est hébergée à Nice par le Grand hôtel Le Florence et propose une dizaine de programmations

OVNi offre la possibilité de découvrir un medium encore méconnu dans l’intimité d’une chambre d’hôtel. Il permet aussi de poursuivre cette expérience dans la ville, à travers deux parcours pour redécouvrir les œuvres vidéo d’artistes contemporains confirmés de la scène internationale, au côté d’une génération d’artistes plus jeunes, qui assure d’ores et déjà la relève. Avec « Chambre en ville » certains lieux joueront avec le concept de la chambre comme espace de diffusion ou de production, d’autres encore opteront pour la carte blanche du parcours « Satellites ».

OVNi est un projet collaboratif, où chaque invité apporte sa pierre à l’édifice. Son format ludique incite les festivaliers à visiter les musées de la ville pour l’occasion, à découvrir des lieux de cultures insolites, s’adressant aussi bien au grand public qu’aux initiés.

Le partenariat public – privé unique proposé par OVNi fédère l’univers hôtelier niçois et les acteurs du monde de l’art contemporain, dans une dynamique festive et positive.

 

La galerie participe à l’évènement avec Florian Pugnaire:

 

Agôn,
18 min, 2016, Film 2K,
Une production Kyrne, avec le soutien du Centre Pompidou, de la région PACA, la DRAC PACA et la FNAGP

Agôn (2016) serait la somme de toutes ces réflexions et il s’agit de l’œuvre la plus syncrétique de Florian Pugnaire. Nous y voyons deux combattants s’affronter, prisonniers d’une boucle atemporelle. Le décor s’anime et se métamorphose autour d’eux pour finalement s’autodétruire: emportés dans cette scénographie en perpétuelle mutation, les acteurs semblent absorbés par la violence de leur propre action, presque indifférents aux réactions brutales qui les entourent.

A propos de l’artiste

Diplômé en 2006 de la Villa Arson (Nice), Florian Pugnaire a ensuite poursuivi ses études au Fresnoy (Tourcoing). En parallèle de sa pratique personnelle, il travaille en duo avec David Raffini depuis 2008. Il est résident de La Station (Nice) depuis 2010.

Le mouvement Supports / Surfaces

« Sa véritable richesse réside dans la pratique des artistes tout à la fois rigoureuse et légère, traversée par les graves préoccupations d’une époque toute entière fascinée par les perspectives de changement et, de manière concomitante, par le caractère éphémère de toute chose. La grande liberté avec laquelle chacun des participants entreprend de traiter l’espace du tableau ou le volume de la sculpture, se retrouve dans la manière qu’il a de traiter l’espace d’exposition.

(…) L’espace occupé par l’œuvre ne se referme plus sur elle pour la maintenir comme objet, spécifique et surdéterminé, mais au contraire se dilate autour d’elle, englobant aussi bien les œuvres d’autres artistes présentées à proximité, voire d’autres objets environnants, avec pour conséquence de réduire de manière significative l’aura de chacune d’elles. Les notions d’espace et de temps sont particulièrement importantes dans la production des artistes du mouvement en ce que leur acception habituellement retenue dans le champ artistique connaît un notable changement et amène à une lecture nécessairement différente de l’œuvre, ce qui, à n’en pas douter, constitue l’apport essentiel du groupe. »

Maurice Fréchuret, Les années 70 : l’art en cause, 
Exposition du 18 octobre 2002 au 19 janvier 2003 ,
capc Musée d’art contemporain de Bordeaux – Editions RMN, Paris

 

Dolla

Noël Dolla, « Sans titre », 1974, Huile sur toile libre, 240 X 142 cm

BEN SUR SUPPORTS / SURFACES 

Texte BEN

Partie historique de l’exposition

1976 Valensi chez malabar et cunegonde

1976,  André Valensi chez Malabar et Cunégonde

1967 :

Viallat, Dezeuze et Saytour se rencontrent et discutent. C’est un peu la mise en place des théories et du travail de Supports / Surfaces.

Décembre, Bastion Saint-André à Antibes : Pagès, Saytour, Dezeuze, Viallat exposent. C’est une exposition organisée par Jacques Lepage.

Dolla expose des chiffons peints suspendus à des ficelles.

1975 VIALLAT A Saint Pancrace

1975, Claude Viallat chez Ben Vautier,  à Saint Pancrace 

1969 :

Toni Grand vient vivre à Nice : « Je me suis vraiment lié avec Saytour, Valensi et Pagès que lorsque j’ai été amené à vivre à Nice. » (Toni Grand, extrait du catalogue du Musée de Saint-Etienne)

1969 invitation intervention dolla a rome

1969, Invitation exposition «  Intervention » de Noël Dolla, à Rome

1972 1973 exposition valensin à la fenetre

1972-1973, Exposition André Valensi, à la fenêtre

Juillet, Coaraze : exposition en plein air de Dezeuze, Pagès, Saytour et Viallat. Valensi, à la demande de Patrick Saytour, fait le film de l’exposition. «C’est le départ et la première véritable exposition de Supports / Surfaces, en plein air» Jacques Lepage.

1970 saytour photo atelier

1970, Patrick Saytour dans l’atelier 

1974 atelier pages

 1974, Bernard Pagès à son atelier

1971 :

Exposition au théâtre de Nice du groupe Supports / Surfaces. Durant cette exposition s’est opérée la scission.

1971 supports surface theatre de nice 1971

1971, Supports / Surfaces au Théâtre de Nice

Théâtre de Nice : de gauche à droite, Jacques Lepage, Patrick Saytour, Claude Viallat, Jean-Jacques Passera, Noël Dolla. En haut : Louis Cane et Marc Devade

1974 :

Juin : au Musée de Saint-Etienne, une exposition Supports / Surfaces, avec beaucoup d’artistes ayant travaillé à Nice dont Viallat, Valensi, Pagès, Dolla. Cette exposition est née en août 1973 chez « Malabar et Cunégonde », lors d’un « Pour et Contre la peinture » organisé par Jean-Christophe Ammann et Ben Vautier et auquel assistaient Louis Cane, Catherine Millet, les membres de Supports / Surfaces (enfin certains d’entre eux) et le groupe 70.

img410

Invitations exposition Louis Cane (Galerie Templon), 1971 

& Marc Devade (Galerie Jacques Girard), 1989

1975 exposition viallat saint pancrace

1975, Exposition de Claude Viallat à Saint Pancrace