Activité hors les murs des artistes liés à la Galerie :

L’Atelier de Jette, Bruxelles

Précipité

 

Du 19 au 22 avril 2018

 

Avec les artistes
Jean-Pierre Bertrand, Cathryn Boch, Io Burgard, Aurélien Cornut-Gentille, Guillaume Gouerou, Paul Lebras, Jean-Charles Michelet, Gérald Panighi, Quentin Pradalier, Florian Pugnaire, David Raffini, Noé Reutenauer, Jérôme Robbe, Vivien Roubaud, Lionel Sabatté, Mathieu Schmitt, István Szabó, Cédric Teisseire, Tatiana Wolska

 

L’Atelier Chaussée de Jette est heureux de vous inviter à l’exposition Précipité, avec la participation des galeries Catherine Issert, Ceysson & Bénétière, Eva Vautier, l’étrangère, Maïa Muller, Papillon.

Ouvert en septembre 2016, l’Atelier Chaussée de Jette est un lieu de travail et d’expérimentations indépendant, issu de l’initiative de six artistes français. Ils ont réhabilité une ancienne usine pour y installer leurs outils, leurs recherches, leurs œuvres. Sur cinq étages et dans des volumes engageants s’étendent l’atelier technique commun, les ateliers individuels, et l’espace d’exposition.

En avril 2017, l’Atelier présentait sa première exposition collective, révélant le potentiel esthétique contenu dans ce bâtiment en friche.
Cette année, l’exposition Précipité s’appuie toujours sur ces murs bruts, et se déploie dans l’ensemble du lieu. Proposition de regarder la rouille et la machine en face, qui considère en lutte commune les œuvres avec la forge d’où elles viennent.

En chimie, le précipité s’obtient par une expérience de mélange de substances qui crée ensemble, un autre corps moléculaire instantanément. Les œuvres de l’exposition Précipité ont le point commun d’être le fruit d’expériences menées. Présentées ici dans leur état d’œuvre, elle portent encore le gène d’un protocole expérimental et dessinent un territoire hétérogène.

 

Du 19.04.18 au 22.04.18
Ouverture au public et sur rendez-vous de 12h à 19h

 

Contact
Sarah.atelierdejette@gmail.com
+33 (0)6 63 21 08 77

 

L’Atelier Chaussée de Jette
264 A Chaussée de Jette, 1081 Koekelberg
Metro Simonis / Elisabeth (ligne 2 et 6)

Supervues

Frédérique Nalbandian

et

Charlotte Pringuey-Cessac

seront présents à

Supervues

le 15, 16, et 17  décembre

à l’hôtel Burrhus / Vaison-la-Romaine
Le temps d’un week-end, 35 artistes investissent 35 chambres pour y installer une ou plusieurs oeuvres existantes ou mieux encore pour créer une oeuvre spécialement conçue pour la chambre qui leur a été octroyée par tirage au sort. Pendant trois jours, les 35 artistes vivront à l’hôtel. Ils y exposeront, ils y dormiront, leur chambre étant à la fois le lieu d’exposition de leur travail et leur lieu de vie. Vie collective, mais expositions individuelles. La plus grande liberté est de rigueur. L’hôtel ouvre ses portes, des artistes sont sélectionnés, mais une fois le tirage au sort des chambres effectué, chaque artiste est totalement libre d’utiliser l’espace à son gré. Il est comme dans sa propre galerie d’art, sa petite surface d’art contemporain.

Supervues 2017

ANITA GAURAN

SCRAP SHOW

Exposition du 14 septembre au 20 octobre 2017

Lien: https://www.phakt.fr/exposition/anita-gauran-scrapshow

Anita Gauran développe une recherche photosensible, à la fois étrange, inquiétante et savante, et dans le même temps ludique et généreuse. L’artiste travaille à partir d’une matière photographique prélevée dans les musées et dont les différents éléments sont ensuite mis en perspective les uns les autres. Ils font l’objet de photomontage et autres ajouts qui à la fois les altèrent et les révèlent.
DES FIGURES DU PASSÉ
A l’heure du tout numérique, Anita Gauran développe une posture singulière au sein d’une génération qui fait sienne la réappropriation d’images largement disponibles sur le web. Munie d’un appareil argentique, l’artiste arpente les musées et les sites archéologiques dont elle exhume des figures séculaires, statuaires antiques, bas reliefs médiévaux, reliques, pour en faire les sujets de sa production photographique. Sans nostalgie ni passéisme, l’artiste dresse le portrait intime d’une civilisation aussi vénérable qu’hétérogène. Autour des points de vues resserrés en noir et blanc, attachés aux corps et aux détails, le hors champ photographique produit une atmosphère mystérieuse, hors du temps, un vide à investir dont l’artiste s’empare avec une irrévérence bienveillante.

 

CHARLOTTE PRINGUEY-CESSAC

  «  Il y’a bien quelqu’un qui finira par l’amener quelque part.. »

Vernissage vendredi 6 octobre à 18h
Nuit de la Création : L’Art Contemporain à Versailles le Samedi 7 octobre de 20h à 1h.
Vitrine privilégiée de la jeune création versaillaise, la Nuit de la création propose, pour sa 6ème édition, un parcours
sur 14 sites accueillant installations, spectacles, expositions et performances, en accès libre, sur le thème « Sol vertical ».
Outre Joseph Dadoune, artiste invité à l’Espace Richaud, cet événement permet de découvrir le talent d’artistes confirmés,
tels que Charlotte Pringuey-Cessac et Edouard Boyer.
La Ville de Versailles invite Charlotte Pringuey-Cessac au Carré à la Farine.
L’exposition Il y a bien quelqu’un qui finira par l’amener quelque part… présente une sélection de ses derniers travaux
notamment réalisés lors de trois résidences récentes.
En 2016 – 2017, l’artiste plasticienne était en résidence aux abords de Versailles, invitée par des mécènes privés,
puis à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Limoges la conduisant au Centre International d’Art Verrier de Meisenthal et enfin à Penta di Casinca en Corse afin de développer son approche de la sculpture et du dessin dans l’espace.
Carré à la Farine – Marché Notre Dame
70 bis rue de la paroisse
78 000 Versailles
                                                

Recevoir la newsletter

 

Devenez membre de la galerie  et bénéficiez