33000
paged,page-template,page-template-blog-large-image,page-template-blog-large-image-php,page,page-id-33000,paged-3,page-paged-3,theme-stockholm,multiple-domain-eva-vautier-com,stockholm-core-2.3.2,non-logged-in,woocommerce-no-js,actualite,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-9.0,fs-menu-animation-underline,,qode_menu_,qode-wpml-enabled,qode-elegant-product-list,qode-single-product-thumbs-below,cookies-not-set,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive

News

Evenement

Rencontre & Signature :

Albert Chubac, une vie d’artiste par Patrick Boussu et Cynthia Lemesle

 

Le vendredi 14 janvier 2022 de 16h à 18h30

© Albert Chubac

La galerie Eva Vautier a le plaisir d’accueillir Patrick Boussu et Cynthia Lemesle pour la présentation et la signature du livre imagé, Albert Chubac, une vie d’artiste, aux éditions South Art.

 


Albert Chubac, une vie d’artiste
Récit imagé par Patrick Boussu et Cynthia Lemesle
24 x 30 cm, 368 pages,
Prix : 50 euros.

Albert Chubac est né à Genève en 1920. Après des études d’art décoratif, puis aux Beaux-Arts de Genève, il obtient des bourses pour voyager en Italie, en Algérie, en Espagne, en Égypte et en Grèce, étapes qui vont marquer son œuvre. Peu à peu, il se détachera de sa formation classique et de la figuration pour se diriger vers l’abstraction au fil des rencontres et des influences d’artistes contemporains (citons Bonnard, Matisse, Nicolas de Staël, Mondrian, Georges Mathieu, Hans Hartung…).

 

Il s’installe définitivement sur la Côte d’Azur en 1964, à Aspremont, au nord de Nice, entre terre et ciel qui lui rappellent les paysages de la Grèce… Dans sa petite maison-atelier très spartiate, il va utiliser un registre de couleurs primaires, en aplats, élaborer des structures modifiables en bois, puis en plexiglas dont il aime les ressources lumineuses… Enfin, il développera les collages en trois dimensions, autour des couleurs primaires, par des formes simples, vivantes et en mouvement qui caractérisent son œuvre, entre le constructivisme et l’abstraction géo- métrique, dans un esprit ludique et poétique imprégné de la joie de vivre de l’artiste… Rattaché à l’École de Nice, il fréquentera les créateurs contemporains, Arman César, Yves Klein, Martial Raysse, Malaval, Alocco, Ben, Gilli et Viallat…

 

En 2004, suite à la grande rétrospective au Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain deImage Nice, il fera don d’une centaine d’œuvres, à la Ville de Nice. Hommage à ce grand artiste, cet ouvrage n’est pas un catalogue raisonné, ni une recherche scien- tifique : il nous permet de retracer et parcourir l’évolution de son œuvre, mieux comprendre son travail, sa quête de l’essentiel et du dépouillement, de nous le rendre vivant le temps de quelques images, et de partager l’enthousiasme de ceux qui l’ont connu et apprécié.

Evenement

Rencontre avec Maurice Fréchuret et Eric Mangion

& Signature du livre de Maurice Fréchuret, Images de l’exil.

 

Le jeudi 16 décembre 2021 à 19h.

Venues de très loin, certaines images ont durablement façonné notre imaginaire : celles de l'exilé, du réfugié ou encore du migrant, participent de cette structuration et font ainsi partie de notre patrimoine mental. Leur diffusion fut assurée par les contes et les légendes, par les chants, les prières et les comptines mais aussi par des représentations visuelles qui, au fil du temps, en ont précisé les contours. Les religions ont fourni les récits nécessaires pour que s'édifie une puissante iconographie de l'exil. Adam et Ève chassés du Paradis, La Fuite en Égypte, L'Exode, sont autant d'exemples que Duccio, Giotto, Masaccio ou Fra Angelico… vont peindre sur les murs des églises ou des monastères.  Dans la folle accélération qui caractérise les temps modernes, émerge une iconographie considérable de la fuite, de l'errance et de l'exclusion, provoquées par les guerres, les régimes de terreur ou la pénurie. Les peintres et les photographes, de Marc Chagall à Robert Capa, s'emparent du sujet et accueillent dans leurs œuvres ces « rayés de l'histoire » au destin aussi incertain qu'éprouvant. Les vidéos et les installations de nombreux artistes contemporains interrogent très opportunément aujourd'hui un phénomène qui ne cesse de prendre de l'ampleur. Mona Hatoum, Francis Alÿs, Kimsooja, Adrian Paci, Mohamed Bourouissa, Barthélémy Toguo, Zineb Sedira… et bien d'autres encore, produisent des œuvres riches de sens dans lesquelles les notions de frontières et d'identité font l'objet d'un traitement qui peut fluctuer entre le documentaire et le récit fictionnel et poétique.   "Ce livre n'est pas une histoire de l'immigration qui s'inscrirait dans une histoire de l'art (et/ou l'inverse), mais il y contribue généreusement, utilement. Face aux murs des "législations scélérates", des "politiques haineusement alarmistes", des "idéologues du repli identitaire", se lèvent des artistes "engagés plus que quiconque dans le flux créateur de l'existence". Ils nous aident à considérer, avec Didier Fassin, "les migrants et les déplacés comme des figures centrales du monde contemporain". [Un livre] indispensable. »  François Huglo, Sitaudis
© Maurice Fréchuret, Images de l'exil
«  Les images de l’exil, de la fuite, de l’errance et de l’exclusion dans l’histoire de l’art, de la peinture classique à la production la plus contemporaine. » 
Publié avec la collaboration de Laurence Bertrand Dorléac – Centre d’Histoire de Sciences Po
et le soutien de la Fondation Antoine de Galbert.
paru en octobre 2021, édition française, 17 x 24 cm (broché), 216 pages (ill.)

Venues de très loin, certaines images ont durablement façonné notre imaginaire : celles de l’exilé, du réfugié ou encore du migrant, participent de cette structuration et font ainsi partie de notre patrimoine mental. Leur diffusion fut assurée par les contes et les légendes, par les chants, les prières et les comptines mais aussi par des représentations visuelles qui, au fil du temps, en ont précisé les contours. Les religions ont fourni les récits nécessaires pour que s’édifie une puissante iconographie de l’exil. Adam et Ève chassés du Paradis, La Fuite en Égypte, L’Exode, sont autant d’exemples que Duccio, Giotto, Masaccio ou Fra Angelico… vont peindre sur les murs des églises ou des monastères.

Dans la folle accélération qui caractérise les temps modernes, émerge une iconographie considérable de la fuite, de l’errance et de l’exclusion, provoquées par les guerres, les régimes de terreur ou la pénurie. Les peintres et les photographes, de Marc Chagall à Robert Capa, s’emparent du sujet et accueillent dans leurs œuvres ces « rayés de l’histoire » au destin aussi incertain qu’éprouvant. Les vidéos et les installations de nombreux artistes contemporains interrogent très opportunément aujourd’hui un phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Mona Hatoum, Francis Alÿs, Kimsooja, Adrian Paci, Mohamed Bourouissa, Barthélémy Toguo, Zineb Sedira… et bien d’autres encore, produisent des œuvres riches de sens dans lesquelles les notions de frontières et d’identité font l’objet d’un traitement qui peut fluctuer entre le documentaire et le récit fictionnel et poétique.

“Ce livre n’est pas une histoire de l’immigration qui s’inscrirait dans une histoire de l’art (et/ou l’inverse), mais il y contribue généreusement, utilement. Face aux murs des “législations scélérates”, des “politiques haineusement alarmistes”, des “idéologues du repli identitaire”, se lèvent des artistes “engagés plus que quiconque dans le flux créateur de l’existence”. Ils nous aident à considérer, avec Didier Fassin, “les migrants et les déplacés comme des figures centrales du monde contemporain”. [Un livre] indispensable. »
François Huglo, Sitaudis

Maurice Fréchuret est historien de l’art et conservateur en chef du patrimoine, détenteur d’un doctorat de Sociologie et d’un doctorat d’Histoire de l’Art, conservateur au musée d’Art moderne de Saint-Étienne de 1986 à 1993, puis du musée Picasso à Antibes de 1993 à 2001. Directeur du capcMusée d’Art contemporain de Bordeaux de 2001 à 2006, il est nommé conservateur des musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes (2006-2014). Parallèlement à son travail de conservateur, de commissaire d’expositions et d’enseignant, Maurice Fréchuret a publié de nombreux ouvrages dont : Le Mou et ses formes (éditions ENSBA, 1993, Jacqueline Chambon, 2004) ; La Machine à peindre (Jacqueline Chambon, 1994) ; L’Envolée, L’enfouissement(Skira, RMN, 1995) ; L’art médecine (en collaboration avec Thierry Davila, RMN, 2000) ;Les Années 70, l’art en cause (RMN, 2002) ; Exils (en collaboration avec Laurence Bertrand-Dorléac, RMN, 2012).

© Maurice Fréchuret, Images de l'exil
© Maurice Fréchuret, Images de l'exil
© Maurice Fréchuret, Images de l'exil

Hors les murs – BEN CINEASTE

BEN

BEN CINEASTE

 

EXPOSITION

Au Labo 132, Cessole – Nice

Le vendredi 26 novembre 2021 à partir de 18h.

Cette exposition présentera 20 petits films de Ben et d’autres artistes et 10 objets suspendus. 

Au cours de la soirée, aura lieu un débat: “Que se passe-t’il à Nice ?” 

Hors les murs – Le cinéma performé

Le cinéma performé

Avec les performances d’Esperanza Collado, Morgan Fisher, Peter Miller, William Raban, Ernst Schmidt Jr et Ben Vautier.

Cinéma de Beaulieu-sur-Mer

Le dimanche 28 novembre 2021 à 16h.

Une exposition cinématographique présentée par le Nouveau Musée National de Monaco

Commissariat : Benjamin Laugier | En partenariat avec le festival OVNi.

 

En savoir plus

Hors les murs – STRIP TEASE D’ORLAN

STRIP-TEASE D’ORLAN
avec Maurice Fréchuret, Muriel Mayette et Alain Quemin, conduit par Gérard Holtz.
Le travail d’ORLAN y sera découpé au scalpel. ORLAN se prêtera aux question du public et finira par une nouvelle performance pour rapprocher les corps « Le slow de l’artiste »
Théâtre National de Nice
Le 21 novembre à 17h