Kristof Everart

Entropie d’un territoire
Kristof Everart
Villa Arson
Du 14 février au 3 mai 2020
Vernissage jeudi 13 février à 18h
Exposition du 14 février au 3 mai 2020.

 

Lors d’une résidence à L’INRIA – Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Sophia-Antipolis), organisée en partenariat avec UCA – Université Côte d’Azur, Kristof Everart a travaillé durant l’année 2018 sur les flux de déplacements humains sur une zone géographique entre Nice et Marseille.
Des études et des expérimentations ont permis l’émergence d’un travail artistique qui retranscrit visuellement ces impacts humains sur ce territoire.
« En tant qu’artiste, j’emprunte à la science et j’interroge les différents concepts d’occupation des territoires. J’expérimente et développe différents procédés numériques et plastiques.
Suite aux différents relevés effectués dans des laboratoires d’urbanisme et de géologie, j’ai instauré un protocole de recherche en lien avec l’intense urbanisation entre Marseille, Sophia Antipolis et Nice. Il s’agissait pour moi de fixer sous la forme de modélisations abstraites la densité de l’insertion humaine dans ce territoire.
Par des procédés de cartographies, en surface et en épaisseur, j’ai ainsi extrait des « valeurs fortes », comme l’intensité des déplacements, mais aussi l’influence et la répercussion des ondes électromagnétiques s’y référant.
Mon souhait n’est pas d’illustrer les phénomènes physiques et scientifiques mais bien de les interpréter par la production d’œuvres sous forme de dessins, de peintures, de sérigraphies et d’installations ».

 

Le travail qui en résulte est présenté à la Villa Arson sous l’intitulé « Entropie d’un territoire ». Ce titre exprime, au delà d’une simple « transformation » (sens étymologique du mot entropie), un niveau de désorganisation et d’imprévisibilité d’un système et ainsi rend sensible au moyen de l’art le chaos qui le caractérise.
Kristof Everart
Né en 1966, Kristof Everart vit et travaille à Nice. Artiste pluridisciplinaire, il utilise différents arts visuels, la lumière et le son, individuellement ou sous forme d’installations.
Son travail consiste à traduire les différents courants d’énergies liés à la situation géographique d’un site ou d’un lieu, ainsi que les incidences humaines s’y référant. Ses œuvres traduisent des migrations, en utilisant les études sur les flux de déplacements et les translations dues aux situations politiques et sociales.
«J’estime la relation à l’espace et au vivant comme un système d’interdépendances complexes dans lequel le rôle et la valeur de ceux-ci sont notamment déterminés par la perception et l’évaluation subjective dont un lieu, un paysage, un habitat, ou un espace vide est l’objet. Derrière chaque espace domestiqué, derrière chaque environnement, il y a des stratégies individuelles, guidées par des cultures et des usages spécifiques dans des contextes donnés».

Rendez-vous avec l’artiste
Au cours de cette exposition, Kristof Everart invitera le public à plusieurs visites/rencontres. Programmation à venir sur cette page.

Remerciements : Arnaud Legout, directeur de recherche à l’Inria (Sophia Antipolis) ; Fabrice Decoupigny, directeur de recherche en urbanisme et géographie, Université Côte d’Azur ; Pierre Cataneo, géologue, société Geosat (Marseille).

 

INFORMATIONS PRATIQUES
Exposition du 14 février au 3 mai 2020.
Ouverte tous les jours sauf mardi, de 14h à 18h.
Fermée le 1er mai.
Entrée libre
Venir à la Villa Arson

Rendez-vous / Point de vue sur les expositions
Tous les jours, sauf le mardi, à 15h, un·une méditeur·ice accompagne le public dans les expositions à la découverte des œuvres de son choix.
Ouvertes à tous les publics, sans réservation préalable et en accès libre, ces visites permettent au visiteurs d’appréhender les enjeux de chaque exposition.

Réseaux sociaux
#KristofEverart
#villaarsonnice
@villa_arson

…………..

Inria est l’institut national de recherche en sciences et technologies du numérique.
La recherche de rang mondial et l’innovation technologique constituent son ADN, avec pour ambition de faire émerger et d’accompagner des projets scientifiques et entrepreneuriaux créateurs de valeur pour la France dans la dynamique européenne. Le centre de Sophia Antipolis, membre fondateur de l’IDEX UCAJedi, est l’un des 8 centres où chercheurs et ingénieurs Inria vivent leur passion pour le numérique au quotidien en mode interdisciplinaire au sein d’équipes-projets, pour la plupart communes avec leurs partenaires académiques.
www.inria.fr