L’origine de la fin

100.00 

Benoit Barbagli

“The origin of the end”, 2014

Sérigraphie sur papier Velin d’Arches Rives

Tirage 25 exemplaires

45 X 35 cm

    • 0 €
SKU: GEV3731325453 Categories: , ,
Voir son site internet: benoit-barbagli.com

Benoit Barbagli vit et travaille entre Paris et nice

Ingénieur en technologie conceptuelle, élabore un réseau de transmission de pensées à distance sans interface intermédiaire. Une technologie qui agit comme un lubrifiant sur les mots et les choses, entre les gestes et les émotions, pour les assouplir et les connecter. Il utilise pour y parvenir l’amour et la vie. Une technologie parfois verbale, parfois plastique, qui ne cesse de construire des ponts entre de nombreux savoirs qui se révèlent au travers des rencontres et du collectif. Chaque projet engendre l’émulsion de différents corps de métiers : alpinistes, ingénieurs, architectes, marins…

 

Une ingénierie extravagante en déphase assumée avec un quelconque progrès technologique, une sensibilité à la cause écologique, un éloge de la simplicité du geste, en donne une lecture militante certaine.

Le regard sur les gestes oscille entre une satire des formes culturelles instituantes, un acte poétique déraisonné et une vigoureuse expression érotique traversée par un questionnement sur le genre.

Il vacille entre la tenue d’un discours de logicien rigoureux, structuré, et une imposture intellectuelle dont on ne saurait jamais bien dire à quel moment elle aurait commencé. Habillé par des dispositifs complexes et des références parfois ténues, le sens du geste, lui, s’exprime dans un langage simple, populaire, toujours sincère.

Bucolique, amoureux, aimant la vie, et lui rendant grâce, plongeant franchement en plein dedans, décrétant l’art comme prétexte à la vie.

Et croyez-le ou non, dans cette activité bouillonnante, l’éloge est fait à la lenteur, balbutiant la décroissance comme seule fenêtre environnementale possible. Cette activité ralentie se tourne toujours plus vers la méditation, comme un mode d’accès à soi, comme un mode de revendication sociétale, en fantasmant l’ultime pièce comme un simple souffle: une respiration.

 

Expositions en duo

2020 OceanBloom, Iliana Tounda, Athènes, Grèce  (avec Eri Dimitriali)

2018 Emosophia, Open Bach,  Paris

2017 Derrière la Mer , Galerie de Beuil, Beuil

 

Expositions avec le Collectif Palam:

2021 Villa Cameline, Nice

2020 Voyage en Mer, Chapelle Sainte-Elisabeth, Villefranche-sur-Mer

2019 Azimuth, Galerie Eva Vautier, Nice, et le FRAC PACA dans le cadre Des marches et démarches

 

MONOGRAPHIE :

2015 Chambre de télépathie – SuperVue, Hôtel Burrough, Vaison-la-Romaine
2015 En une seconde d’inspiration, MAMAC, Nice

Exposition réalisée dans le cadre du festival Réveillons-Nous organisé par Irina Bro
2015 Une sorte de métaphore comme la (planète) Terre, Paris

Exposition réalisée en partenariat avec l’association Diamètre, Galerie itinérante

2015 DNSEP, Vie, Villa Arson, 2015
2015 Ici la terre, Les visiteurs du soir, Rosalina, Nice

Exposition réalisée dans le cadre d’un évènement Botox(s)

 

Présentation permanente

Galerie Bertheas, Vichy, Saint-Etienne, Paris

Galerie Eva Vautier, Nice

Demande d'information

Livraison offerte en France Métropolitaine.
Certificat d’authenticité pour les oeuvres originales

 

Retour sous 30 jours

L’encadrement peut-être avec du verre classique ou du verre anti-reflet (Mirogard)

 

Encadrement

 

La préservation par l’encadrement est l’étape fondamentale pour la sauvegarde de l’oeuvre. Cet encadrement est réalisé sur mesure selon les nouvelles normes en vigueur dans les musées concernant la conservation des oeuvres d’art. L’oeuvre présentée dans cet encadrement est montée flottante sur un support de type muséum. Sa conservation est préservée des dégradations temporelles et hygrométriques. Conseil pour la conservation optimale de l’oeuvre : température ambiante moyenne 18°, hygrométrie stabilisée 65°, absorption lumineuse 650 lux maximum. Ne pas conserver cette œuvre plus de 3 mois dans un emballage hermétique.

 

 

Encadrement verre anti-reflet (Mirogard)

 

Le Mirogard 2mm est un verre anti-reflet à deux faces invisibles de haute qualité. Le coating anti-reflet dur résistant aux griffes est obtenu lors de la cuisson du verre. Il est très apprécié dans la fabrication de passe-partouts pour lequel la luminosité et l’acuité du dessin doit rester intacte. Il n’y a aucune déformation de l’image comme avec l’utilisation de verre maté. Le coating dur résiste aux produits chimiques, à l’humidité, aux chocs thermiques et peut être entretenu avec tous les produits nettoyants traditionnels.

Tous les produits Mirogard sont obtenus à l’aide d’un verre de base extra-clair qui restitue le rendu des couleurs de manière réaliste contrairement au Luxar qui malgré sa base extra clair conserve une base jaunâtre.

Le Mirogard est soumit à un processus appelé « Sol-Gel coating » qui le rend nettement plus résistant aux chocs et griffes et il n’a donc pas besoin de recours à un film de protection pour le transport et le stockage comme pour le produit Luxar où le coating tendre est fragile. Ce coating tendre anti-reflet fabriqué par pulverisation est employé pour les verres de lunettes pour lesquels il faut être prudent lors de la manipulation afin d’éviter les griffes.

Le Mirogard est reconnu dans le monde entier grâce à son coating dur et ses qualités uniques alors que le Luxar est régulièrement sorti du marché pour cause de problèmes de qualité. (tâches nuageuses)