Marc Chevalier est né à Paris, le 28 aout 1967. Il a vécu ensuite dans le Poitou et quand il a été question pour lui de faire une école d’art, il a choisi la Villa Arson à Nice. « À cause dit- il, de l’excellente réputation qu’elle avait ». Il obtient son diplôme en 1993, mais il séjourne à la Villa deux ans encore, comme résidant. Déjà, il a envie de créer, de peindre. Reste à définir comment. Il est convaincu que ça ne peut pas être comme avant. L’acte de peindre est désormais en question, ouvert à une multiplicité de pratiques qui l’analysent, le déconstruisent, le questionnent. Les réponses apportées par Marc viendront par la pratique. C’est en faisant qu’il trouvera. Pour l’heure, il participe à la création de la Station, un groupe qui rassemble de jeunes artistes niçois. Puis il quitte Nice. Sa vie et sa création se poursuivent à Paris et Berlin. […] S’il a voyagé, sa réflexion reste la même. Elle part d’un constat ; « un sentiment de vide du sens » [in documentsdartistes.org, 1998]. Les valeurs reçues, le discours et les représentations artistiques font entendre un étrange silence, une vacance qui s’ouvre une fois dépassée leur littéralité. Qu’est ce qui se joue au-delà des mots et de leurs sens immédiats ? Qu’est ce que peuvent bien signifier les images ? D’où l’interrogation de Marc : « J’ai commencé par réfléchir aux valeurs symboliques et aux symboles sans valeurs… » L’écriture qu’il a inventé figure, selon lui, « l’existence d’une réalité non formulable » dont Wittgenstein a eu l’intuition et sur laquelle repose le principe de son esthétique : « Ce qui peut être montré ne peut être dit ». D’où la conclusion de Marc : « Le non-sens d’un mot qui parle suggère une peinture qui réfléchit sur elle-même tout en se faisant ; la peinture fait sa propre critique, entame un discours sur elle-même dans un discours qui, par un métalangage bavard, tente de définir une chose irréductible au langage. »

 

Extrait de l’article « Les bonheurs du simulacre », par Michel Franca, journaliste
Impressions d’ateliers, _LA CRÉATION CONTEMPORAINE SUR LA CÔTE D’AZUR, par Patrick Boussu, coordinateur de l’ouvrage, Michel Francan journaliste et Jean-Michel Sordello, photographe, South Art Éditions

Deux mètres vingt deux par, 2018 Peinture séchée sur sacs plastiques sérigraphiés 16 x 17,5 cm

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux mètres cinquante par deux, 2015 Peinture séchée sur sacs plastiques sérigraphiés 18 x 16 cm


Marc Chevalier

Deux mètres cinquante par deux mètres soixante sept,2015 Peinture séchée sur sacs plastiques sérigraphiés 18 x 21 cm

 

 

 

 

 

Expositions individuelles

2016

La chaire des ombres, Le Dojo, Nice 2014
Les visiteurs, événement « Les visiteurs du soir », réseau Botox, Nice 2012
Abstraction objective ?, MDAC, Cagne sur Mer

2007

Apostrophogénie, Villa Cameline, Nice
Les aventures, Donation Mario Prassinos, Saint Rémy de Provence

2002

Remarques sur le voisinage, Le Parvis Scène Nationale, Tarbes 2000
Stéréo, Marc Chevalier (avec Arnaud Maguet), Galerie Françoise Vigna, Nice 1998
Marc Chevalier (avec Cédric Teisseire), Galerie Éof, Paris

1997

Musée des Tapisseries, Aix-en-Provence Galerie Sintitulo, Nice

1995

Galerie de l’École, Villa Arson, Nice
Galerie La Tête d’Obsidienne, La Seyne-sur-Mer

Expositions collectives

2019

Avec plaisir #2, galerie Eva Vautier, Nice
La vie est un film, invitation de Ben, Le 109, Nice
Spoutnik le château l’étoile et la roue, projet collaboratif avec Agathe Wiesner, Arnaud Biais, Juliette Liautaud, France Gayraud, Utopia, Piedigriggio, Corse

2018

Avec plaisir, galerie Eva Vautier, Nice
La fabrique de l’art, Le FRAC PACA hors les murs, Briançon
Pause déjeuner, Caisse d’Epargne Masséna, Nice
Cabaret chaotique, événement « Eclairage publique », Le 109, Nice Very Nice, Centre d’art contemporain de St Restitut, St Restitut
Trà e stelle, Utopia résidence d’artistes, Piedigriggio, Corse, 2018

2017

Go canny, Villa Arson, Nice
Citations et références, Le FRAC PACA hors les murs, Centre culturel de St Raphaël Eclairage publique, Le 109, Nice
La comédie du travail, « événement les visiteurs du soir », Le 109, Nice

2016

Impressions d’ateliers, Musée Grimaldi, Cagne-sur-Mer Histoires parallèles, FRAC PACA, Marseille
Supervues, Hôtel Burrhus, Vaison-la-Romaine

2015

A une année lumière, galerie Eva Vautier, Nice
Texto, oeuvres de la collection du FRAC Poitou Charente, Roumazières-Loubert

2014

Je ne sais pas ce que j’ai vu, Cité du design, Saint-Etienne, J’écris donc je suis, Le Garage, Brive la Gaillarde
10 ans de la galerie Espace à Vendre, Nice
UMAM, Château de Cagne-sur-Mer

2013

Plug-in, oeuvres de la collection du FRAC Poitou Charente, Musée d’Angoulême
Pouquoi pas… / Why not…, Biennale d’art non objectif, Moulins de Villancourt, Pont-de-Claix Certaines minutes, Les Charpentiers de la Corse, Ponte-Leccia
Un tramway nommé d’Azur, Fondation rené d’Azur, Nice

2012

Be youself, Galerie Espace à débattre / Espace à vendre, Nice Colorific, Ecole des arts de Braine, Belgique
Texto, oeuvres de la collection du FRAC Poitou Charente, Montmorillon

2011

La peinture autrement, Musée national Marc Chagall, Nice La couleur en avant, MAMAC, Nice
Cure d’azote, La Maison singulière, Nice
Ici Nice, Chantier sans neuf, Nice

2010

Double bind Arrêter d’essayer de me comprendre, Villa Arson, Nice Caractère, FRAC Poitou Charente, Angoulême
Version couleur, Galerie José Martinez, Lyon
Caractères, Frac Poitou-Charentes, Angoulême

Version couleur, Galerie José Martinez, Lyon
Double Bind- Arrêtez d’essayer de me comprendre, Villa Arson, Nice

2009

+1+2+3+4 La Station, CCNOA, Bruxelles, Belgique
UND #5 (Voilà), commissaires : Tilman (Bruxelles), Jan van der Ploeg (Amsterdam) et Billy Gru- ner (Sydney), Villa Caméline, Nice
Réveille-toi on est demain, Musée départemental des Hautes-Alpes, Oeuvre de la collection FRAC Paca, Gap

2008

Le nouveau émerge de l’ancien, Mao, Centre d’art ACMCM, Fluxus, La Station, Perpignan Subito, La Station, Château d’Apricale, Italie
La Maison galerie sigulière, Nice
Slick, Stand de la galerie Norbert Pastor, 104, Paris

2007

Nice to meet you, Mamac, Nice
Duels, Frac Paca, Marseille
Slick, Stand de la galerie Norbert Pastor, Paris
Plus, Lauréats de la fondation Vordemberge-Gildewart, Museum Wiesbaden, Allemagne IRL, Interface invite la Station, galerie Interface, Dijon
Commissaire de paille, Le Commissariat, Paris
Démarche Singulière, Roland Berger consultants strategy, Paris

2006

Art multiple, Espace de l’Art Concret, Mouans-Sartoux L’égosystème, Le confort Moderne invite la Station, Poitiers Cabinet névrotique, South Art, Villa Cameline, Nice
Galerie Norbert Pastor, Nice

2005

Lotissement de cimaises, collection du Frac Paca, Villa Arson, Nice
Low tech, le Labo, salle « Temps Réel », Villa Arson, Nice
Post’apostrof’, la Station, Museo laboratorio di arte contemporanea università di roma « la Sapienza », Rome, Italie
Dormir tête-bêche avec un inconnu, Friche la belle de Mai, Marseille, Carte blanche à la Station Aujourd’hui ou demain, collection du Frac Paca, au Circa, la Chartreuse de Villeneuve-les-Avi- gnon
La Réserve, Galerie des Ponchettes, Nice
Exposition – vente de multiples d’artistes, Astérides, Marseille
Cabinet névrotique, South Art, Villa Cameline, Nice

2004

Nice in Nice, Bernsteinzimmer galerie, Nürnberg, Allemagne
Black-out (lame de fond), collection du FRAC Poitou-Charentes, à l’Ancien Marché de l’Arse- nal, La Rochelle
Prêts à prêter, Frac Paca, Marseille

2003

Sur le front, le Triage, Nanterre

2002

Les illusions perdues, FRAC Poitou-Charentes, Angoulême, France Passages, galerie Il Prisma, Cuneo, Italie
Vu d’ici, Château de Lauris, Lauris
Voilà la France, commissariat Andrea Busto, CESAC, Caraglio, Italie Nouvelles acquisitions, Galerie du MAMAC, Nice

Dubuffet e l’Arte dei graffiti, Palazzio Martinengo, Brescia, Italie
C’est pas joli, joli, Centre culturel français de Turin, Chiostro S. Filippo, Turin, Italie

2001

Jolie attaque pour perdre, La Station, Espace des Arts, Colomiers, France Arte Fiera 2001, Stand Galerie Françoise Vigna, Bologne, Italie

Exit 5, Roberto Vitali, Sala Silentium, Bologne, Italie

2000

La Station à Lausanne, l’ELAC, Lausanne, Suisse
La Station fait main basse, Galerie du MAMAC, Nice
Artissima 2000, Stand de la Galerie Françoise Vigna, Turin, Italie
La Vérité, (organisé par Ben) Galerie Mockers, Strasbourg Art-jonction, Stand de la Galerie Françoise Vigna, Nice
Les Dames de la Côte, La Station – Galerie C. Art, Dornbirn, Autriche Appartement témoin, Galerie Porte Avion, Marseille
Uomini con baffi in Napoli, Fondazione Morra, Naples, Italie

1999

Officina Europa, Villa di Rosa, Galleria d’Arte Moderna di Bologna, Bologne, Italie

1998

Avec la participation de, commissaire Tiphaine Le Bec, Paris
Printemps français, Espace de l’Art Concret, Mouans-Sartoux (Prix de la fondation Vordlem- berge-Gildewart)
Surplus, La Station, Nice
Synthetic Pleasure, Boréalis, Montpellier
Dolce vista, Galleria Neon, La Salara, Bologne, Italie
Plein à craquer, Le Centre du Monde, Nice

1997

Adieu monde cruel, association Alloncle-la-Rose, Paris
F. Baudevin, M. Chevalier, L/P, C. Robert-Tissot, La Station, Nice

1996

Le titre est dans la valise, Galerie Sanguine, Paris
Non pas comme ça, commissaire Marc-Olivier Wahler, CAN, Neuchâtel, Suisse Starter, La Station, Nice
18m2, Galerie Manu Timoneda, Aix-en-Provence

1995

Gambit, Galerie Évelyne Canus, La Colle-sur-Loup
Nice by night 3, commissaire Axel Huber, exposition en appartements, Nice

1994

Nice by night 2, commissaire Axel Huber, exposition en appartements, Nice Nice by night 1, commissaire Axel Huber, exposition en appartements, Nice Art Jonction, Stand de la Villa Arson, Cannes

1993

Les passants du phalanstère, Villa Arson, Nice

Les tableaux n’existent pas
Exposition du 15 février au 21 mars 2020


Photos François Fernandez

Sur les murs de la galerie Marc Chevalier propose de venir “réfléchir à main levée” sur l’objet tableau et la place qu’il occupe dans notre représentation mentale de l’art.
“Quand nous fermons les yeux et que nous entendons le mot arbre ou caillou, nous nous figurons quelque chose, une vision archétypale nous vient à l’esprit. Mais que voyons nous quand nous entendons le mot peinture ?”