22939
page-template,page-template-blog-large-image,page-template-blog-large-image-php,page,page-id-22939,page-parent,theme-stockholm,multiple-domain-eva-vautier-com,stockholm-core-2.3.2,non-logged-in,woocommerce-no-js,actualite,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-9.0,fs-menu-animation-underline,,qode_menu_,qode-wpml-enabled,qode-elegant-product-list,qode-single-product-thumbs-below,cookies-not-set,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive

Actualité

Evénement

Finissage de l’exposition de Benoît Barbagli, Tout autour, l’eau 

Samedi 21 janvier 2023

Pour célébrer les derniers jours de l’exposition personnelle de Benoît Barbagli, « Tout autour, l’eau », nous vous proposons une dernière rencontre festive avec, au programme, nouvelles œuvres, visites, performances et temps d’échange avec l’artiste.

© Benoît Barbagli, Deep Blues, 2022, Série Jazz-Water

En savoir plus

Evénement

Projection du documentaire du collectif PALAM, Envers l’or

Samedi 7 janvier à 18h

Dans le cadre de l’exposition personnelle de Benoît Barbagli à la Galerie Eva Vautier, le collectif PALAM, dont l’artiste fait partie, présentera le documentaire Envers l’or.

Les artistes du collectif PALAM (crée en 2018) articulent leur production autour de la pensée de l’écologie avec comme préalable essentiel à leur proposition de courts séjours dans les montagnes de l’arrière-pays niçois dans lesquels ils s’immergent totalement venant ainsi enrichir leur réflexion.

Le Collectif Palam est composé de Benoît Barbagli, Tom Barbagli, Mona Barbagli, Tristan Blumel, Anna Tomaszewki, Evan Bourgeau, Benjamin Fincher, Aimée Fleury, Eglé Vismantė, Anne-Laure Wuillai, Omar Rodriguez Sanmartin et Camille Franch-Guerra.

Palam (Réalisation et montage Evan Bourgeau)
Envers l’or, 2021
Vidéo documentaire
Durée : 36:00

Hors les murs

Mona Barbagli

SUPERVUES | Hôtel Burrhus

Vernissage le Vendredi 16 Décembre 2022, de 18h à 20h30

Ouverture Samedi 17 Décembre de 11h à 20h et Dimanche 18 Décembre de 11h à 18h.

Sous-verre, à deux, 2022

Mona Barbagli est une artiste née en 1995 à Nice, elle partage son enfance entre un monde rural au contact de la nature et un monde urbain baignant dans l’art contemporain. Aujourd’hui, elle vit et travaille à Nice, alliant une perception sensible et artistique du monde. 

 

Elle réfléchit et observe les comportements individuels en s’utilisant le plus souvent comme cobaye, dans l’espoir de saisir toute la profondeur humaine. L’être humain est aussi imprévisible que complexe. Les émotions (traduite en couleur dans son travail) sont ce qui donne le plus d’intensité, l’écho de l’élan inconscient du cœur qui nous pousse à Être. Elle s’intéresse à ces sensations, leurs mécanismes d’intégration et de diffusion. 

 

Sa pratique est régie par une analyse sensible et structurée du monde intérieur, puis de l‘interaction de celui-ci avec le monde extérieur. Elle utilise le plus souvent des protocoles et un système de série. La multiplicité permet de mettre à jour des schémas collectifs tout en sublimant les variations individuelles. Les matières utilisées sont vecteurs de ressentis. Ses œuvres proposent aux regardeurs une observation de l’autre, écho de nous-même, un arrêt sur des états de conscience et une invitation à l’action en conscience de nos mécanismes internes. 

En savoir plus

Evenement

Signature du recueil de poèsie contemporaine de Tristan Blumel, « Avant Musique »

& Performance avec les musiciens Benjamin Fincher et Cyrille Mellerio.

 

Samedi 10 décembre à 18h.

Tristan Blumel, né en 1989 en Haute-Savoie, vit et travaille à Nice après de larges vadrouilles. Engagé dans la création qui va du jeu sur papier à la performance orale, il œuvre sans cesse pour que la poésie ait une plus large présence dans l’espace contemporain. Ses deux recueils Avant Musique et Le Lampadaire et la Baignoire sont publiés aux éditions Abordo. Il est membre du collectif artistique niçois PALAM, dont le nœud créatif est la randonnée en nature, ainsi que du collectif de poésie actuelle La Dernière Vague.

Tristan Blumel, Avant Musique
Recueil de poèsie contemporaine

Abordo Editions
90 pages, 13,5 x 20 cm
15,00 €

 

 

Nous croyons en une poésie actuelle à fort principe actif, qui insuffle tout de go son énergie, sans se replier sur elle, en défilé d’automates, triste esprit boum-tchak-boum : il faut agir avec et contre la langue, faut se confronter au brouhaha, plonger dans l’intensité du ah !

Nous pensons que par la mise en chaos salutaire qu’elle opère, la poésie est l’outil de communication d’un présent révolutionnaire.

 

 

EXTRAIT

«  Voilà, le feu, un sens, de quoi le remplir, 

voilà, des morceaux de tuiles cassées, 

de vieux magazines, un banc où s’asseoir, 

voilà, la météo, les talkies-walkies, des signes, 

l’exploration, voilà. »

Hors les murs – Inauguration de l’œuvre de Charlotte Pringuey Cessac

Inauguration de l’installation in situ de Charlotte Pringuey Cessac dans les montagnes du Queyras
Du bout des doigts… ou Comment les corps [qui] façonnent [me] fascinent
Prises d’escalades en porcelaine émaillée fichées dans trois blocs de marbre rose brut, 2022
Avec le soutien de la DRAC, de la région et de la commune d’Aiguilles
Résidence Bienvenue Là-haut, en partenariat avec la carrière de marbre rose de Guillestre, l’EACV, École d’Art Céramique de Vallauris, le Musée de Préhistoire de Terra Amata et les habitants d’Aiguilles.

Hors les murs – Hedy Lamarr – The Strange Woman

EXPOSITION COLLECTIVE
Hedy Lamarr – The Strange Woman

 

La galerie, centre d’art contemporain de Noisy-Le-sec
Du 17 septembre 2022 au 21 janvier 2023

 

Commissariat Marc Bembekoff et Nina Childress

 

Avec :Christophe Berhault, Florian Bézu, Jean-Luc Blanc, Nina Childress, franckDavid, Brice Dellsperger, Cyril Duret, Svivie Fanchon, Marina Faust, Hedy Lamarr, Natacha Lesueur, Katrin Plavcak, Camille Vivier

 

Cette exposition met à l’honneur Hedy Lamarr (1914-2000), femme dont le parcours hors norme l’a menée de l’Autriche aux studios hollywoodiens, lui permettant d’être à la fois plus belle femme du monde, actrice glamour, star décadente, inventrice du Wi-Fi, mais aussi artiste, avec sa pratique méconnue de la peinture et du dessin.

À travers ce projet imaginé avec l’artiste Nina Childress, l’exposition « Hedy Lamarr — The Strange Woman » convie douze artistes à partager leur vision de cette femme exception- nelle. En prenant corps avec l’architecture domestique de la villa bourgeoise de La Galerie, la scénographie de l’exposition dresse le portrait de cette « strange woman » qu’était l’actrice, en entremêlant des objets existants (photographies, paper- books, souvenirs…) avec des œuvres empruntées ou produites à l’occasion.

L’impact qu’a eu Hedy Lamarr dans notre imaginaire collectif est ainsi mis en perspective avec des notions ouvrant un large spectre de Vienne à Hollywood en passant par Noisy-le- Sec : les arts décoratifs, l’iconographie, une forme d’esthétique queer, la technologie, le fétichisme… De la peinture à la vidéo, en passant par la photographie et la sculpture, chaque artiste investit l’un des aspects de la vie d’Hedy Lamarr, perpétuant la flamme de cette icône atypique et cultivant la mémoire de son destin méconnu.

 

Photo © Salim Santa Lucia © Adagp, Paris, 2022

 

 

Hors les murs – L’ami·e modèle

EXPOSITION COLLECTIVE
L’ami·e modèle

 

Mucem, J4— Hall, Marseille
Du 15 octobre au 12 décembre 2022

 

Commissaire : Mathieu Mercier, artiste invité par la Fondation Pernod Ricard

Avec : Antide, Boris Achour, Saâdane Afif, Wilfrid Almendra, Virginie Barré, Martin Belou, Pierre Beloüin, Julien Beneyton, Olivier Blanckart, Lara Bloy, Rebecca Bournigault, Jean-Baptiste Boyer, Guillaume Bresson, Alain Bublex, Julien Carreyn, Jean-Charles de Castelbajac, Frédéric Chanclu, Ludovic Chemarin©, Thierry Chiapparelli, Nina Childress, Claude Closky, Claudie Dadu, Gaël Davrinche, Jean-Philippe Delhomme, Erik Dietman, Cyril Duret, Miguel Egaña, Tim Eitel, Sammy Engramer, Made in Eric, Gregory Forstner, Morgane Fourey, Gérard Garouste, Isabelle Giovacchini, Cécilia Granara, Nathanaëlle Herbelin, Guillaume Janot, Gabriel Jones, Boris Kurdi, Matthieu Laurette, Frédéric Léglise, Rainier Lericolais, Natacha Lesueur, Yann Leto, Thomas Lévy-Lasne, Cécile Mainardi, Nicolas Marciano, Simon Martin, Olivier Masmonteil, Myriam Mechita, Caroline Mesquita, Annette Messager, Marc Molk, Laurent Montaron, Jean-Luc Moulène, Stefan Nikolaev, Florence Obrecht, Axel Pahlavi, Florence Paradeis, Simon Pasieka, Yan Pei-Ming, Bruno Peinado, Stéphane Pencréac’h, Juanma Perez, Gerald Petit, Françoise Pétrovitch, Catherine Jacques Pineau, Nazanin Pouyandeh, Anaïs Prouzet, Chloé Quenum, Man Ray, Maroussia Rebecq, Marc Riboud, Paul Ricard, Pascale Robert, Julie Rochereau, Madeleine Roger-Lacan, Christine Safa, Louise Sartor, Simone Simon, Apolonia Sokol, Susanne Strassmann, Viktoriia Sviatiuk, Djamel Tatah, Ida Tursic et Wilfried Mille, Clémence Veilhan, Xavier Veilhan, Maxime Verdier, Piotr Wocjik.

 

La Société Pernod Ricard France, à travers sa Fondation, invite l’artiste et commissaire Mathieu Mercier à déployer au cœur du Mucem une installation célébrant l’amitié dans l’art.

Imaginée comme une boîte à souvenirs, remplie d’images rappelant des moments de complicité, « l’ami·e modèle » est une installation de portraits d’artistes réalisés par des artistes, dont beaucoup ont fait l’histoire de la fondation Pernod Ricard. L’accrochage saturé, empruntant aux salons du 19e siècle, dessine un paysage intime et incarné de la scène contemporaine française. Une manière aussi de jouer de l’ambiguïté de l’existence possible de lignées et de filiations. Loin de l’exercice de style, l’installation ne cherche pas à faire état de ce que pourrait être un art du portrait. Plutôt, elle s’arpente comme une maison remplie d’histoires et de personnes, qui se découvre et se redécouvre.

 

© Simone Simon, Nostalgie du présent, portrait de Natacha Lesueur, 2000

 

En savoir plus

Hors les murs – L’intime du vide

EXPOSITION COLLECTIVE
L’Intime du Vide

 

Le Dojo, Nice
Du 21 octobre au 2 décembre 2022
Vernissage le vendredi 21 octobre à 18h

 

 

Une proposition de Jeanpierre Paringaux et François Paris

Yannick Cosso, Steve Di Geronimo, Makiko Furuichi, Béatrice Lussol, Céline Marin, François Paris, Maxime Parodi, Ingrid Maria Sinibaldi

 

Cette exposition propose de mettre en lumière le dessin comme médium essentiel et les différentes formes qu’il prend dans des univers aussi personnels qu’étranges. Elle confronte et croise les différentes approches de chaque artiste pour  s’approprier un grand espace vidé de tout décorum, pour l’habiter et le meubler avec sa propre vision de «L’intime du vide».