Simone Simon


 

Simone Simon, Sans titre, extrait de la série NU – Zoé, 2019

 

Exposition du 27 septembre au 30 novembre 2019

 

Curatrice Chiara Palermo
Présentation et signature du livre NU, Simone Simon
Préface de David Le Breton, texte de Chiara Palermo

 

 

Cette exposition propose un paysage fait de corps et de voix. Au travers de photographies de quelques nus de femmes et de leurs espaces de vie, Simone Simon nous offre des témoignages et dessine une carte d’émotions où la nudité reste sur le fond, pour laisser émerger une redéfinition de l’intimité. La diffusion des nouvelles technologies semble proposer des espaces non seulement d’exposition de soi, mais aussi « d’exhibition de soi » et de dévoilement de la vie intime : dans le rythme accéléré de l’auto-portrait par le selfie, le partage immédiat dans les réseaux sociaux, le déplacement de la relation entre privé et public dans les dispositifs de contrôle imposés par nos sociétés.

Les femmes qui ont posé nues devant l’objectif de Simone Simon livrent des réflexions tantôt existentielles, tantôt esthétiques, parfois brutales. Elles racontent leur combat pour être pleinement elles-mêmes, en se réappropriant la temporalité d’une narration et d’un échange qui, avec la nudité, redéfinit une autre vision du monde. Les portaits réalisés par l’artiste se construisent ainsi par des images, des textes et des voix pour rétablir avec ces médiums une dimension propre à l’intime et à ses contours flottants. Contre la proposition d’une société qui semble tout dévoiler en transparence, le récit proposé par Simone Simon offre une intimité faite de non-dit, de constellation de sens, de partages incertains, de dialogues en train de se faire.

C’est ainsi que l’artiste nous propose une réflexion sur les médiums et les temporalités des échanges qui définissent nos territoires d’intimité.

L’exposition rassemble des tirages grand format ainsi qu’une pièce sonore issue des témoignages de ces femmes, en collaboration avec Pascale Goëta, lectrice et attachée culturelle. La philosophe Chiara Palermo, commissaire de l’exposition sera présente lors du vernissage à la galerie Eva Vautier à Nice, aux côtés de Simone Simon, le 27 septembre 2019.

Photographe de métier, Simone Simon développe depuis quinze ans une pratique artistique mêlant prises de vue, vidéos, enregistrements sonores et témoignages écrits. Chacun de ses projets est construit de façon pragmatique, pour rendre une réalité brute, souvent poétique. Ancrée dans une démarche sociale voir anthropologique, Simone Simon cherche dans les sujets qu’elle capte un témoignage vivant, un réalisme touchant aux vies des femmes dans la banlieue (Les portes du Saint-Pierre, éd. Le Passager Clandestin), à l’univers de la boxe (Boxing club, court métrage), aux anonymes (Sur le passage de quelques personnes à travers…), à l’absence et à l’abandon (Souriez on se détruit, Ainsi va la lumière), aux souvenirs d’enfance (Ne regardez pas le renard passer).