• Sort Blog:
  • All
  • Accueil
  • Articles de presse
  • Ben Vautier
  • Création d'artistes
  • Débat philosophique
  • Evenements
  • Expositions
  • Foire
  • Hors les murs
  • Non classé
  • Non classifié(e)
  • Performance
  • Projets artistes
  • Uncategorized

Frédérique Nalbandian : Hygie et Panacée

Pour la prochaine exposition de Frédérique Nalbandian qui aura lieu à la Galerie en mars 2021, j’ai demandé à Alain Amiel de réaliser un documentaire qui relaterait le déroulement de la création des nouvelles sculptures de Frédérique depuis la fabrication de la matière savon à la Savonnerie du Fer à Cheval jusqu’à l’exposition personnelle de l’œuvre à la galerie.
En résonance avec la pandémie, Frédérique a choisi de représenter Hygie et Panacée, déesses grecques de la santé et du soin, en savon, symbole de l’hygiène.

Anne Laure WUILLAI, Nice, Juin 2020

Anne Laure WUILLAI, Vues d’atelier à La Station, Nice juin 2020 Réalisation de l’œuvre Kit domestique, 2020 – Eau de Mer Méditerranée et sédiments, sept sachets plastifiés, coffret Plexiglas. Pour l’exposition « 1 Mètre de distance » galerie Eva Vautier, du 13 juin au 30 juillet 2020. Face à la mer, Anne-Laure Wuillai dresse un inventaire d’échantillons, parmi lesquels eaux, sédiments et rivages sont minutieusement répertoriés, conditionnés et classés. Calquant ses prélèvements sur des repères établis, systèmes de mesure et cartographies, elle révèle le paradoxe d’un monde perçu à échelle humaine. Les océans s’intègrent dans des flacons, les mers dans des sachets plastiques étiquetés, tandis que le ciel se mesure en cinquante-trois nuances de bleu.

Kristof Everart, Entropie d’un territoire, 2020, Villa Arson

Lors d’une résidence à L’INRIA – Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Sophia-Antipolis), organisée en partenariat avec UCA – Université Côte d’Azur, Kristof Everart a travaillé durant l’année 2018 sur les flux de déplacements humains sur une zone géographique entre Nice et Marseille.
Des études et des expérimentations ont permis l’émergence d’un travail artistique qui retranscrit visuellement ces impacts humains sur ce territoire.
« En tant qu’artiste, j’emprunte à la science et j’interroge les différents concepts d’occupation des territoires. J’expérimente et développe différents procédés numériques et plastiques.
Suite aux différents relevés effectués dans des laboratoires d’urbanisme et de géologie, j’ai instauré un protocole de recherche en lien avec l’intense urbanisation entre Marseille, Sophia Antipolis et Nice. Il s’agissait pour moi de fixer sous la forme de modélisations abstraites la densité de l’insertion humaine dans ce territoire.
Par des procédés de cartographies, en surface et en épaisseur, j’ai ainsi extrait des « valeurs fortes », comme l’intensité des déplacements, mais aussi l’influence et la répercussion des ondes électromagnétiques s’y référant.
Mon souhait n’est pas d’illustrer les phénomènes physiques et scientifiques mais bien de les interpréter par la production d’œuvres sous forme de dessins, de peintures, de sérigraphies et d’installations ».
Le travail qui en résulte est présenté à la Villa Arson sous l’intitulé « Entropie d’un territoire ». Ce titre exprime, au delà d’une simple « transformation » (sens étymologique du mot entropie), un niveau de désorganisation et d’imprévisibilité d’un système et ainsi rend sensible au moyen de l’art le chaos qui le caractérise.

Le film du Défilé,2019, Ben Vautier

Défilé de robes, vestes et accessoires créés par Ben le Samedi 21 septembre 2019 BEN, HAUTE COUTURE Exposition « La vie est un film – Ben et ses invités au 109 »  vidéo 27minutes Réalisation et montage Evan Bourgeau & Hugo Garcia

Loading new posts...
No more posts