• Sort Blog:
  • All
  • Accueil
  • Articles de presse
  • Ben Vautier
  • Création d'artistes
  • Débat philosophique
  • Evenements
  • Expositions
  • Foire
  • Hors les murs
  • Non classé
  • Non classifié(e)
  • Performance
  • Projets artistes
  • Uncategorized

Ben Vautier – La muerte no existe – MUAC (Mexico City)

Exposition à venir

Ben Vautier

La muerte no existe

MUAC, Mexico City (Mexique)

Du 1er octobre 2022 au 02 avril 2023.

Ben Vautier, Tracer et signer la ligne d'horizon, 1962, Pomenade des Anglais Nice © Ben Vautier

Sous le commissariat de Ferran Barenblit (ancien directeur du MACBA, Barcelone) le MUAC (Museo Universitario Arte Contemporáneo), soutenu par la Galerie Eva Vautier, organise une exposition rétrospective de Ben, La muerte no existe à partir du 10 septembre prochain.

Étendue sur près de 1500 m2, cette retrospective accueille des œuvres de l’artiste dans trois salles : historique, contemporaine et ethnique. Cette exposition retrace le parcours et la réflexion artistique de Ben.

Dossier de presse
  • Vendu
  • C’est quoi la culture ? LIVRE
  • Vendu
  • Vendu
  • "Die nachste revolution in der " BEN
  • Ecrit pour la gloire, Livre
  • Etre, LIVRE

Paréidolie 2022 – Salon international du dessin contemporain

Foire à venir

Paréidolie 2022

Salon international du dessin contemporain

STAND 13 | Week-end du 27 & 28 août 2022

Gérald Panighi | Charlotte Pringuey-Cessac | Ben Vautier

En 2022, la Galerie Eva Vautier souhaite confronter l’esprit et la matière.

Les deux notions sont indissociables, les artistes présentés font un lien constant entre les deux, allant des réflexions illustrées de Gérald Panighi, à la matérialisation de l’action en la fabrication d’une feuille dessinée par Charlotte Pringuey- Cessac et les dessins iconoclastes de Ben font trait d’union entre l’esprit et la matière.

Gérald Panighi

 

 » Bien sûr en voyant pour la première fois les petites vignettes de Gérald Panighi envahissant tout un mur avec une certaine désinvolture comme s’il ne s’agissait que de banals Post-It, mon regard s’est égaré sur cette atomisation étourdissante. C’est qu’il y a à voir et à lire dans l’oeuvre de Gérald. »

Extrait du texte de Michèle Goarant, 2011

Gerald Panighi, La lune en voiture ne suivait que moi, 2021, Crayon et huile de lin sur papier - 27,5 x 22,5 cm

Charlotte Pringuey-Cessac

 

Avec une pratique résolument protéiforme, Charlotte Pringuey-Cessac passe d’un médium à un autre, d’une matière à une autre en étroite relation avec l’intention d’un récit. Mythologies (personnelles ou universelles), histoires premières, expressions humaines, matériaux sobres peuvent se retrouver confrontés à un lieu, une actualité, des technologies expérimentales, des machines innovantes, etc.

Charlotte Pringuey-Cessac, EXISTE, 2021, Papier Arches et charbon de bois, 29,7 x 42 cm.

Ben Vautier

 

« De la fin des années 1950 à aujourd’hui, Ben met en scène et se met en scène au cœur d’un monde dont il ne finit jamais de dire ce qui l’effraie et l’amuse. Ben vocifère et tempête. Il écrit et il apostrophe. […] Il faut le voir chercher à construire son langage. « Je dessinais des formes que je jetais si je retrouvais leur source d’influence », écrit-il au sujet de ses premiers travaux. Il faut l’entendre chercher « un début de personnalité » lorsqu’apparaît en 1957, la forme de la Banane. Et puis, viennent les Lignes, les Tâches, les Sculptures d’Objets, les Objets suspendus, le Déséquilibre, les Trous, les Sculptures vivantes, le Manque et le Tout… Le Tout comme la recherche de la réalité en sa totalité, le Tout pour que rien ne lui échappe. Entre leurre et maîtrise. Sans doute une superbe définition de la création. »

Extrait de texte, Bernard Blistène

Ben Vautier, Je doute, 2005, Dessin au correcteur blanc sur papier, 28,5 x 38,5 cm.
Dossier de presse

Yosef Joseph Dadoune – Blancs

Exposition à venir

Yosef Joseph Dadoune

Blancs

Exposition du 24 septembre au 12 novembre 2022

Vernissage le vendredi 23 septembre à 18h.

Yosef Joseph Dadoune - Blancs - visuel Baldinger•Vu-Huu

La galerie Eva Vautier a le plaisir de présenter l’exposition Blancs de Yosef Joseph Dadoune (seconde exposition personnelle de l’artiste à la galerie après Des Racines en 2018). La publication Blancs, éditée pour l’occasion par Arnaud Bizalion, sera présentée lors du vernissage.

 

L’œuvre de Joseph Dadoune, né à Nice en 1975, se situe à la confluence de la vidéo, de la photographie, de la performance, du dessin, de l’architecture et de l’action sociale. Son travail exprime son intérêt pour les tensions entre l’Orient et l’Occident, la vie religieuse et la vie laïque, le pouvoir central et la périphérie, ou encore le réel et l’imaginaire. Ses œuvres résonnent également avec les problématiques coloniales et les questions de genre et d’identité.

L’exposition s’ouvre avec la série Found You, introduction qui prolonge l’exploration, par l’artiste, du motif de la fleur. Mais si, en 2018, lors de la précédente exposition présentée à la galerie, les fleurs dessinées par Joseph Dadoune semblaient blessées, intoxiquées, presque violentes, celles de la série Found You s’offrent aux regardeurs chargées de l’intensité des couleurs, de l’urgence du geste et d’une confiance vibrante de l’artiste dans la rencontre avec l’autre, un autre « trouvé ».

 

Ce mur de fleurs nous transporte vers un espace entièrement blanc propice à une contemplation méditative. La série Blancs s’inscrit en effet dans un nouveau tournant, engagé en 2019, avec l’utilisation de nouveaux matériaux comme le goudron ou le marbre, mais aussi l’irruption du blanc. Tout en poursuivant son subtil et riche travail sur la matière, qu’il explore inlassablement, Joseph Dadoune nous livre ici des œuvres en apparence dénuées d’images, mais dont le pouvoir d’évocation est démultiplié par les procédés employés par l’artiste : objets masqués, titres évocateurs, etc. Dans ces œuvres lumineuses, quelque chose est là, invité à être (re)trouvé.

 

L’exposition se vit comme un chemin de la couleur vers le minimalisme incarné par le blanc, voyage entre ce qui est trouvé et à retrouver.

PUBLICATION

Blancs se présente aussi sous la forme d’un catalogue avec les textes de Doron von Beider, Mario Casanova & Barbara Wolffer et conceptualisé graphiquement par Baldinger•Vu-Huu. Cette publication, éditée en 2022 par Arnaud Bizalion sera présentée le soir du vernissage, le vendredi 23 septembre.

Joseph Dadoune, Blancs

 

Edition Arnaud Bizalion
Textes : Doron von Beider, Mario Casanova, Barbara Wolffer Graphisme : Baldinger-Vu-Huu
FF 23 x 31, 88 pages, (22 x 4),
couverture contrecollage avec carton gris 2 mm,
Français, anglais, hébreu, italien, japonais
ISBN 978-2-36980-138-2
Prix : 30€

Pré-commande
Dossier de presse
Loading new posts...
No more posts