Lollipop

Exposition en cours

 

Lollipop

de Gregory Forstner

 

Du 18 septembre au 6 novembre 2021

Vernissage le vendredi 17 septembre

© Grégory Forstner, Flowers for the bold, 2020

La galerie Eva Vautier a le plaisir de présenter l’exposition ‘Lollipop’ de Gregory Forstner (seconde exposition à la galerie après La Fiancée du Collectionneur en 2015). Dans le prolongement de son exposition au FRAC Occitanie à Montpellier et en parallèle à son exposition rétrospective au Suquet des artistes à Cannes, nous présentons ici des œuvres inédites réalisées depuis l’année dernière.

 

Pendant cette temporalité particulièrement singulière que nous avons vécu collectivement, Gregory Forstner s’est surpris à renouveler son vocabulaire. Écartant pour la première fois la figure jusqu’ici présente depuis le début de sa carrière et de ses études à la Villa Arson. L’artiste se concentre sur le motif du bouquet déjà présenté en 2019 dans ‘Flowers for the Bold’. Il produit depuis un an, un ensemble de nature morte ou plutôt ‘still lifes’ qui seraient autant de vanités possibles, de considération sur cette temporalité collective.

 

‘Lollipop’, au-delà de son évocation la plus immédiate, est une expérience scientifique menée par Melvin Calvin et Andy Benson visant à éclairer une culture d’algues vertes par de la lumière blanche. En faisant cela, le groupe de Calvin montre que la lumière du soleil agit sur la chlorophylle dans une plante pour alimenter la construction des composés organiques.

 

De même que dans l’expérience scientifique, il y a dans ce travail de peinture et de dessin comme la tentative de recourir à des gestes élémentaires, primitifs, l’expérience d’une régénération à partir de ‘presque rien’ et dont seul la nécessité de vie, de désir et de plaisir serait le véhicule. Le recours à ce motif élémentaire permettant à Gregory Forstner d’activer cette charge émotionnelle retenue jusqu’ici dans le réel. Ici, les notions de surface, de verticalité et d’horizontalité, d’ergonomie, de gravité, de corps et de centralité – de physicalité -, se retrouvent autant dans le récit que fait l’artiste de son expérience de la nage en eau libre, que de son expérience de la peinture.

Dossier de presse
  • Vendu
  • Gregory Forstner, Flowers for the Bold (40), © Photo Pierre Schwartz
  • Gregory Forstner, Flowers for the Bold (43), © Photo Pierre Schwartz