Frédérique Nalbandian

portrait ainsi soit il


Frédérique Nalbandian

 

Frédérique Nalbandian est diplômée de l’École Pilote Internationale d’Arts et de Recherches, Villa Arson, Nice. Depuis ces années passées à expérimenter des formes en devenir, elle raffine sa science des matériaux et son intérêt pour la vaste et troublante question de l’écoulement du temps. Le savon occupe toujours une place prépondérante dans son travail de sculptrice, mais aussi le plâtre et le verre. Au gré des occasions, ces substances se chargent d’eau, d’air, de pigment rouge carmin et de poudre de charbon, s’en laissent imprégner et même meurtrir. Des échanges chimiques s’opèrent donc à l’évidence dans des installations qui épousent les lois de paysages en friche ou dialoguent avec des espaces architecturaux chargés de sens. Dans ces travaux d’où émergent autant de volumes en équilibre que de structures « intranquilles », l’artiste décline des motifs tels que le cercle et la colonne. Dans d’autres réalisations qui disent quelque chose du rapport de l’homme au monde, il s’agit de l’oreille et de l’entente, de mains en prière et de quasi-silence. Ici, des réceptacles avec leurs larges surfaces de vibrations, là, des concrétions faites de plis et de méandres comme ceux du cerveau par exemple. Indéniablement, ces œuvres, de par leur force répétitive et leur pouvoir d’intégration de signes langagiers — il faut écouter les titres que l’artiste attribue à ses oeuvres —, imposent l’idée d’une quête entée sur le poétique et hantée par ce qui en fait le prodige : l’éclosion du sens, sa possible déhiscence, sans le recours à l’argumentation ou au moindre système dialectique. Enfin, il faut dire que Frédérique Nalbandian exécute nombre de dessins où surgit avec plus ou moins de netteté sur le papier, un tissage entre références à l’histoire de l’art et im-précis d’anatomie. Une partition, pourrait-on dire, entre ce qui relèverait du désir de décrire le tournoiement du ciel et celui de remettre l’homme au centre du système …

Texte de Ondine Bréaud-Holland (extraits du dictionnaire des artistes)

Frédérique Nalbandian
Charge, 2014, verre plâtre, 14 x 17 cm

 

 

Frédérique Nalbandian,
Blues, Nice 30-04-10, 2010, savon pigment bleu
53 x 27 cm

 

 

Frédérique Nalbandian
Ritournelle, 2016, Moulages en savon de Marseille montés sur axes et platines en métal.

 

 

Frédérique Nalbandian
Eclats, 2014, plâtre verre, 43 x 65 x 27 cm

 

 

Frédérique Nalbandian, Périples, 2012 2014,
savon marbre pièce évolutive, 200 x 64 x 42 cm

 

Frédérique Nalbandian, Velours I, 2014, eau savonneuse pastel sur papier velours, 50 x 32,5 cm

– 

Frédérique Nalbandian

Née en 1967, elle vit et travaille à Nice.

 

Formation et résidence :

2016 – Artelinea-Ha, résidence et forma$on, réalisation d’une série de 30 pièces en faïence.

2012 – Centre National de Recherche Musicale, bande sonore « 27éme jour, Nice 09-09-10 »,

2012 -Résidence Voyons-Voir, Parcours d’Art Contemporain “Quatre”, Les Vigneaux et Mont-Dauphin.
2011 – Production, Conseil Général, Musée du Verre Sars-Poterie, Nord Pas-de-Calais.
2010 – Fragments Sonores, Aide à la production, Centre National de Recherche Musical, Nice.

2010 – Subvention Conseil Régional PACA, aide à l’édition.

2006 – Subvention Conseil Régional PACA, aide à l’édition

2006 – Subvention, Ville de Nice, aide à l’édition.
2003 – Subvention D.A.P, Aide à la première exposition personnelle, Galerie Soardi, Nice.

2002 – Subvention DRAC-PACA, Aide au réaménagement d’atelier.

2002 – Résidence, Institut Culturel Italien Marseille, Province de Salerne, Italie.

2002 – Résidence, Chambre de Séjour avec Vue, Galerie Kamila Regent, Saignon en Lubéron.

1999-2015 – Atribution atelier, Ville de Nice, DRAC/PACA.
2000 – Résidence Unesco, Beyrouth, Liban.
1996 – DNSEP, Villa Arson, Nice.

 

Collections publiques et privées :

2018 – Sculpture « Ritournelle » & deux dessins, collection FRAC-PACA.
2018 – « Ordalie », collection Musée d’Art Moderne et Contemporain de Pales$ne.

2018 – « Miracles », collection Musée de la Camargues, Arles.

2015 – « Quand les volets », dessins livre d’artiste avec Sophie Braganti, 30 exemp, Édition : Coll. de Madame L, Paris.

 

Œuvre dans l’espace public :

2019 – « Retraites pacifiques », en cours d’acquisition, Hall de l’Hôtel de Ville, Bourg-la-Reine.

2015 – « Deux », Jardins des Grenadiers, CHU Pasteur II, Nice.
2013/16 – « Mirage », in situ, Parc du Domaine du Grand Saint Jean, Aix-en-Provence.
2007 – Lauréate, projet d’aménagement du Chemin de Compostelle en collaboration avec Loïc Gestin architecte.

 

Projet de collaboration :

2016 et années futures :
– « L’Oreille qui tombe », en collaboration avec l’écrivain Pascal Quignard, oeuvre évolutive, sonore accompagnée de performances de Pascal Quignard avec la participation de Frédérique Nalbandian sur plusieurs années. Partenariat : CIRM de Nice & Savonnerie du Fer à Cheval, Marseille.

 

EXPOSITIONS PERSONNELLES

2020

Musée du Pavillon de Vendôme, Aix-en-Provence (à venir)

2019

L’Oreille qui tombe, deuxième effondrement, en collaboration avec Pascal Quignard, Savonnerie du Fer à cheval, & PAC, ass. Voyons-Voir, Marseille.

2018

Espace Madoura, Vallauris

2017 

Centre d’Art Villa Saint-Cyr, Bourg-la-Reine

2016

De Aquis confusis, monographie, Musée Jean Cocteau – collection Séverin Wunderman, Menton

L’Oreille qui tombe, Festival de musique MANCA & Musée Jean Cocteau – collection Séverin Wunderman, Menton

Trop Poétique, Galerie Kamila Régent, Saignon-en-Lubéron.

La Quinzaine arménienne, La Maison Blanche, Marseille.

L’Oreille qui tombe, exposition personnelle et première performance des Ténèbres en collaboration avec Pascal Quignard, Centre d’Art Le Moulin, La-Valette-du-Var.

2015

Mille Litres, Galerie Eva Vautier, Nice.

Réminiscences, Èglise Sainte-marie, Ass. Voyons-Voir, Puyloubier

Les ateliers contemporains sur Francis Ponge, Colloques de Cerisy, Cerisy-la-Salle.

2014

Ainsi soit-il, invitée par Jacqueline Gainon, Galerie Eva Vautier, Nice.

2013 

Mirage, œuvre in situ semi pérenne, Parc du Grand-Saint-Jean, Aix-en-Provence

2012 

Adduction, in situ et work in progress, pour «Les architectures de l’eau», directrice Jacqueline Ursch, ass.ESSOR, Archives Départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille.

Sur la piste des éléments, CIAC Carros, curator Sophie Braganti, Carros

2011 

A ciel Ouvert, L’art contemporain et la Côte d’Azur, curator Maurice Fréchuret, Coaraze.

2010

Quatre savons, Viapac Rte de l’art contemporain, Musée Gassendi, commissariat Nadine

Gomez, Jardins des Cordeliers, Digne-les-Bains

Fragments sonores, installation work in progress sonore avec la collaboration de Cécile Bonopéra, psychanalyste, co-produite par le Centre National de Création Musicale, Nice.

Entre-Temps II, Galerie Depardieu, Nice.

2009

S’eaux, installation définitive du work in progress, Chambre de Séjour avec vue, Saignon en Luberon.

2008

Entre-Temps, Galerie Entropyart, Naples, Italie.

Trésor, Galerie Depardieu, Nice.

Lab Gallery, curator Enrico Pedrini, New-York, Etats-Unis.

S’Eaux, work in progress, Galerie Kamila Regent, Saignon.

2006

Apokalupsis, Centre d’Art Intercommunal, Istres.

À creux perdu, Galerie Depardieu, Nice.

À creux perdu, Galerie des Ponchettes, Ville de Nice.

2003 

Fort Napoléon, Galerie La Tête d’Obsidienne, La Seyne-sur-Mer.

Galerie Soardi, Nice.

2002

Rose-Chlore, pièce in-situ, Jardins de la Bastide du Roy, Antibes.

2001

Phantasma, participation de Caroline Apostolopoulos, Vitrine, Musée d’Art Moderne et Contemporain, Nice.

2000

Galerie Kamila Regent, Saignon

1999 

Je sais, tu sais, nous savons… ils savonnent, Galerie d’Art Contemporain, La Valette-du-Var.

1997 

Lieux vexés des habitudes, a.j.m, Monaco.

Chapelle Saint-Jacques, Menton.

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2019

Avec plaisir #2, Galerie Éva Vautier, Nice
La Belle et la Bête, Musée Jean Cocteau, Menton
Face à Face, avec César, Musée de Montélimar & CAC Château des Adhémar, Montélimar.
Exposition d’été, Galerie Kamila Régent, Saignon-en-Lubéron.

2018

Avec Plaisir, Galerie Eva Vautier, Nice

Mères, Marie, marais, écologie d’un mythe, Musée de la Camargue, Arles

2017

Les Savonnières, Galerie Salle des Machines, rue des Savonnières, Toulon

2016

Impressions d’Ateliers, Musée Château des Hauts de Cagnes, Cagnes-sur-Mer

Ai Amore,  Community Hall e Minna, Rikuzentakata, Japon

2015

Les Arts éphémères, Parc de la Maison Blanche, Marseille

À une année lumière, Galerie Eva Vautier

2014

Foire International d’Art Contemporain d’Amsterdam, Galerie Arkivio, Amsterdam

2013

Hommage à Jean Moulin, UMAM, Banque Barclay & Espace Vision Future, Nice, Menton

Abbey Contemporary Art, ex Abbazia di San Remigio, Parodi Ligure, Italie

Soap Festival, Foire de Paris Porte de Versailles, curator Serge Malik, Paris

2012

Impressions d’Ateliers, Galerie Maud Barral, ass.South Art, Nice

Quatre, ass. Voyons-Voir, Les Vigneaux/Mont-Dauphin

Histoire de la performance sur la côte d’azur de 1951 à nos jours, CNAC Villa Arson, Nice

Ligue dissoute, Musée Museum Départemental, Gap

L’art contemporain et la Côte d’Azur,  Coaraze

L’art contemporain et la Côte d’Azur, Galerie Depardieu, Nice

2010

Chic art fair, Galerie Depardieu, Paris

Biennale de l’UMAM, Musée Château de Cagnes-sur-Mer, Ht de Cagnes.

2009

Murs Visibles, murs invisibles, L’Art au Garage, Paris 19è.

Alios, Sculptures dans la ville, Ville de La Teste de Buch

Château en chantier, Château du Domaine d’Avignon, Les Saintes- Marie-de-la-Mer

2008

Il Giallo di Napoli, Galerie Entropyart, Naples, Italie

New Sex Time, Galerie Helenbeck, Nice.

2007

Alter-ego, exposition avec Jeffrey Haines, Galerie Chantal Helenbeck, Paris

Open 2007, Le Lido, Venise, Italie.

2006

Madame, sculpture & performance, Printemps des Arts, Théâtre de la Photo, Nice

2005

Forme a venire, Galleria dell’Academia, Accademia di Belle Arti, Florence, Italie.

Par ce passage, infranchi, Le Frioul/Friche “La Belle de Mai”, Marseille

2004

Les Murs, un autre regard / Intra-muros,  Ville de Nice

2003

Hors les murs, Galerie Soardi, Chantal Helenbeck, Bastide du Roy, Antibes.

2002

Pièces d’attention, Galerie Red District et Espace Culturel, Marseille

2001

Pour le plaisir, Galerie d’art Contemporain, La Valette du Var

2000

Symposium International de Sculpture, Beyrouth/Aley, Liban

1999

Narcisse réfléchi, Musée de la Préhistoire, Menton.

Ateliers porte-ouvertes, Musée Palais Carnoles

1998

Matière en émoi, Centre Gildo Pastor, Monaco

1997

Tremplin 97, Usine Corot, Marseille.

Atelier du Sud, Musée de la Préhistoire, Menton.

Premier prix de sculpture Jeunes Talents, Chapelle Saint-Jacques, Menton

1996

Bienvenue Présentation n°2, Galerie Maxime Puglisi, Nice

100%, Villa Arson, Nice

Murmure, Salons du Louvre, atelier “porte ouverte”, Menton

1995

Nice by Night Open 3, Nice

6ème Festival des Arts, Beaulieu-sur-Mer

Site personnel :

http://www.frederique-nalbandian.com/

Documents d’artistes :

http://documentsdartistes.org/artistes/nalbandian/page1.html

Dossier de presse : “L’oreille qui tombe”, exposition à l’Espace d’art Le Moulin du 13 février au 23 avril 2016 :

Dossier de presse Le Moulin – NALBANDIAN

 

Mille litres,

Frédérique Nalbandian, Exposition du 17 octobre au 5 décembre 2015


1000 litres 2

 

Frédérique Nalbandian, Mille litres, 2013
Sculpture installation évolutive, savon citerne PVC eau bac métallique micro irrigation

 


Ainsi soit-il

Jacqueline Gainon et Frédérique Nalbandian

Exposition septembre 2014,

 

Frédérique Nalbandian, Périples, Carros 6-01-13, Nice 01-09-14, 2012 2014, savon marbre pièce évolutive, 200 x 64 x 42 cm

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Frédérique Nalbandian, Périples, 2012 2014,
savon marbre pièce évolutive, 200 x 64 x 42 cm