a ppr oc he, 2022

a ppr oc he 2022

10 – 13 novembre 2022

Le Molière, Paris 1

 

solo show Caroline Rivalan

NKN_9071_WEB - photo © Gregory Copitet
NKN_9073_WEB - photo © Gregory Copitet
NKN_9069_WEB - photo © Gregory Copitet
NKN_9070_WEB - photo © Gregory Copitet
NKN_9074_WEB - photo © Gregory Copitet
NKN_9075_WEB - photo © Gregory Copitet
DSCF1899_WEB - photo © Gregory Copitet
DSCF1915_WEB - photo © Gregory Copitet
DSCF1978_WEB - photo © Gregory Copitet
DSCF2035_WEB - photo © Gregory Copitet
previous arrow
next arrow

© Grégory Copitet

Persona muta

 

Caroline Rivalan explore les mythes féminins et l’aspect hédoniste de la nature en s’appropriant des images qu’elle retranscrit plastiquement à travers des opérations de montage. Les images qu’elle produit dans des microcosmes (dioramas) ou des macrocosmes (dispositifs d’installation lumineuse) mélangent avec irrévérence et sarcasme divers registres. Il en résulte un univers fantasmagorique où le féminin tient une place particulière.

 

Pour Persona muta, l’artiste s’est intéressée aux patientes du Professeur Charcot à la Salpêtrière, à la fin du XIXe siècle. Reprenant les images du dispositif photographique installé in situ par le célèbre neurologue, Caroline Rivalan interroge cette exploitation du corps féminin en croisant figure et folie. Les manipulations de ces images d’archives transforment l’objet en sujet et supprime ainsi la figure d’autorité qui orchestre ces représentations, pour déplacer la relation de pouvoir établi. Il s’agit de déconstruire les rapports de domination.

Diplômée de La Esmeralda, à Mexico, et de la Villa Arson à Nice, Caroline Rivalan est invitée à plusieurs reprises à exposer aux côtés d’artistes tels que Ben Vautier, et Moo Chew Wong au Musée des Beaux-Arts de Nice. Son travail est exposé depuis 2009 en France et à l’étranger, notamment en centres d’art contemporain et artist-run spaces.

Dossier de presse
RESERVATIONS