Gilles Miquelis, né en 1976 à Nice, est un peintre. Il peint sur toile, mais aussi sur papier calque et rhodoïd. Issu d’une famille d’artistes, son père est dessinateur de bandes dessinées, et son oncle n’est autre que Louis Cane, membre du mouvement Supports-Surfaces dans les années 60/70, et figure reconnue de l’École de Nice. A son adolescence, il intègre la Villa Thiole, l’Ecole Municipale d’Arts Plastiques de Nice. Après deux ans d’études, il intègre les Beaux Arts de Montpellier avec toujours le même objectif : devenir peintre. En 2001, il obtient son diplôme et revient à Nice. Gilles Miquelis est un peintre figuratif. Il retranscrit dans ses tableaux des scènes du quotidien, jusqu’à capturer l’intimité, l’impudeur de ses personnages. Selon l’artiste, cette impudeur ne relève pas pour lui d’un choix mais d’une volonté de retranscrire la vision permanente de ce qu’est l’être humain par son impudeur, et par notre regard sur lui, impudique. Gilles Miquelis se positionne comme observateur de cette comédie humaine avec une attention portée à la réalité jusqu’au voyeurisme. Il est ce qu’on appelle un peintre de la vérité.

Showing the single result