philipejustforgue

« Le collage recèle un potentiel de surprise, il est par essence composé par plusieurs mains…

Retrouver dans le dessin cette part d’extérieur à soi qui provoque des hasards parfois cruciaux est l’objectif…

S’accrocher au médium comme on s’accroche lors d’un naufrage au premier objet flottant qui passe et nous fera (peut-être) regagner la rive à un endroit qu’on imaginait pas.

Une alternative à un savoir-faire qui peut être tourbillonnant mais finit toujours au même endroit.

Emanciper les images de leur sens premier, sortir un peu le dessin de sa condition pour qu’il ne reste pas prisonnier du «coup de crayon»…

Chaque tentative d’évasion, même ratée, m’intéresse d’avantage qu’une cellule bien décorée. »

Philippe Jusforgues, octobre 2013

,

C’est en 2005, tombant sur une valise de retirages de photos de famille, que Philippe  Jusforgues trouva l’occasion d’expérimenter le collage.

« C’était comme un jeu… Je changeais un visage et toute l’image en était bouleversée… Le réalisme de la photographie et la légèreté du dessin étaient réunis… Mes personnages prenaient chair et ma palette d’émotions devenait plus large… »

Son approche minimaliste implique souvent une photo amateur sur laquelle est ajouté un document imprimé, un fragment dessiné, ou de l’encre directement appliquée révélant un lien inattendu qui leur donne une seconde vie. Une forme de recyclage poétique…

 

In 2005, when Philippe Jusforgues came across a suitcase full of old family photos, he began to experiment with collage.

« It was like a game. I could change a face and the whole image would be transformed. The realism of photography and the lightness of drawing mixed together – my characters became real and the range of emotions became larger… »

His minimalistic approach more often implies an amateur photo, that he then adds printed document, a fragment of a drawing, or ink directly applied, which give the original piece a second lease of life. A form of poetic recycling… »

5157

Sans titre, 2013,  collage sur photographie, 17,5 x 23,5 cm

 ,

,

5158

Sans titre, 2013, collage sur photographie, 18 x 24 cm

 

 ,

,

5160

Sans titre, 2013, collage sur photographie, 16 x 21,8 cm

 

 ,

,

5161

Sans titre, 2013, collage sur photographie, 18 x 24,4 cm

 

 ,

,

5162

Sans titre, 2013, collage sur photographie, 26,4 x 20,8 cm

 

 ,

,

5167

Sans titre, 2013, collage sur photographie, 24 x 30 cm

 

5169

Sans titre, 2013, collage sur photographie, 18 x 24 cm

 ,

,

 

5173

Sans titre, 2013, collage sur photographie, 12 x 18 cm

 

 ,

,

5174

Sans titre, 2013, gouache sur photographie, 18,5 x 13,5 cm

 ,

,

5178

Sans titre, 2013, collage sur photographie, 40 x 60 cm

 

 ,

,

Sans-titre 2 copie

Sans titre, 2013, collage sur photographie, 24 x 18 cm

EXPOSITIONS INDIVIDUELLES

2010

FIAC : Représenté par la Galerie 1900-2000
La Petite Mort Gallery – Ottawa
Todos Muerto – Eat Meat Gallery – Barcelone

2009

Serial Colleur – Galerie 1900 – 2000
Art Brussels – Galerie 1900 – 2000

2008

Paris Photo : représenté par Galerie 1900-2000
Heartfield-Jusforgues –  Galerie 1900-2000

2007

Paris Photo : Représenté par la Galerie 1900-2000

2006 

Heartfield-Jusforgues – Galerie 1900-2000
AIPAD New-York ( Stephen Daiter Gallery )

2005

Paris Photo : Représenté par la Galerie 1900-2000
FIAC : Représenté par la Galerie 1900-2000
Stephen Daiter Gallery – Chicago
Galerie Gismondi Pastor – Monaco : Exposition Collective
Art Basel : Représenté par la Galerie 1900-2000
Galerie 1900-2000 – Paris

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2006

Stephen Daiter Gallery – Chicago

2005

Galerie Gismondi Pastor – Monaco

Ils ont tous été réincarnés

Gérald Panighi et Philippe Jusforgues

Exposition du 19 novembre au 11 Janvier 2014

Vernissage le 16 novembre 2014

carton vide rectangle gerald