Agnès Vitani

Agnès Vitani prélève, consume, recompose, étire et reforme des éléments et des matériaux qui dans l’intrigue de ses démarches, recouvrent des identités autrement présumées. Consommée, la matière est réhabilitée, vécue, banalisée ou marginalisée. Ces adjectifs ne sont pas concurrents selon le point de vue que nous lui portons.

L’analyse de la matière est une donnée constante de l’activité d’Agnès Vitani : de là découle la plus grande Barbapapa inconsommable : Barbe Bleue. Nébulante, déclinaison des couleurs de feutres et effilochement des peluches se déploient dans un gonflement magique

(Oz ?). J’aime particulièrement les Rochers. Blue Jean (David Bowie ?), Bleu de travail (Denim ?), Indigo (L’habitat originel de l’indigotier reste cependant inconnu : en Inde, la plante est cultivée depuis plus de quatre mille ans.)…

Les Rochers d’Agnès Vitani ressemblent à des coussins maritimes ou à des pas japonais ; mousses synthétiques recouvertes de toile denim usagées, tachetées de peinture, re-marques « quasi » emblématiques du peintre sur son vêtement. Les objets sont posés dans l’espace et comme ses autres œuvres, c’est à la lumière qu’ils s’exposent particulièrement. Sauter d’un rocher à l’autre, puis s’y étaler…

Enfin, revenons à « l’esprit » de sédimentation qui traverse toute l’œuvre d’Agnès Vitani : les « savons », ses derniers travaux portent l’énigme domestique de cette variation expérimentée de la couleur au travers d’une chimie observée, testée. Un charme oui, le sens de la construction d’une œuvre qui s’expose dans son processus avant même d’être exposée. On dirait une Opale…

La terre à de nouveau tremblé à Los Angeles. Un séisme de magnitude 5,1 s’est produit, samedi 29 mars, dans la banlieue de la ville. La secousse a été ressentie dans une grande partie du sud de la Californie, dans le sud-ouest des Etats-Unis. Ce tremblement de terre est survenu douze jours après une autre secousse de magnitude 4,4 qui avait réveillé les habitants de la mégalopole le 17 mars.**

Aussi, cet ensemble de ballons « de football » forme une ethnie dont aucun recouvrement similaire ni signe extérieur -excepté leurs formats et leurs « 32 faces* »- ne permettrait de les reconnaître. Ces bijoux excentriques, marginaux si l’on s’attache à la sportivité de leurs origines occupent avec délicatesse l’espace qu’aucune sculpture ne peut revendiquer.

* Géométriquement, le ballon à 32 panneaux peut être décrit comme un icosaèdre tronqué soit un polyèdre semi-régulier possédant 60 sommets et 32 faces, 20 hexagonales et 12 pentagonales, dont les arêtes ont toutes la même longueur.

Ingrid Luche

ger-resized

Agnès vitani, “Rochers,2013”, dimensions variables, techniques mixtes

pointedefleches-resized

Agnès vitani, “Pointes de flèches”, 2013, 46 x 30 x 0.6 cm, feutres, bois

IMG_9829-resized

Agnès vitani, “Barbe à papa 3”, 2014, 60 x 40 cm, feutres, ballon de foot

– 

 

masque-resized

Agnès vitani, “Bouton masque”, 2014, 40 x 40  cm,
feutres et polystyrène, 40 x 40  cm

 

_MG_8386-resized

Agnès vitani, ‘Sans Titre’, 2013, dimensions variables,
savons et feutres

EXPOSITIONS INDIVIDUELLES

 

2000

Atelier d’art contemporain, MAMAC, Nice

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES

 

2013

Supervues, Hôtel Burrhus, Vaison La Romaine

 

2012

Le cerveau, Espace à débattre, Nice

 

2011

J’aime les femmes et je le prouve, Espace à débattre, Nice 2007 Cabinet démocratique, South Art et le Labo, Villa Caméline, Nice

 

2006

Parcours Art contemporain, commissariat Anne Sechet, Haut de Cagnes Cabinet névrotique, South Art et le Labo, Villa Cameline, Nice

 

2005

Troisième République deuxième round premier raout, La Station, La Colle sur Loup Cabinet érotique, South aAt et le Labo, Villa Caméline, Nice

 

2002

C’est pas joli joli, La Station, Institut culturel français,Turin, Italie Jolie attaque pour perdre, sur une proposition de Ben, La Station, Espace de arts,

Colomiers Co incident, Maison des artistes, Cagnes sur mer 2000 Y’a pas le feu, Le LAC, Centre d’art, Sigean 1998 Surplus, La Station, Nice 1995 Nice By night 2, Nice

 

AUTRES PRODUCTIONS, AIDES, ACQUISITIONS, CATALOGUES

 

2000

Aide individuelle à la création, Drac Paca

 

2006

Parcours Art contemporain, Edition de la Ville de Cagnes- sur-Mer, 2004 La Station hors ses murs, édition Ulisse & Calipso, Naples

 

2002

Catalogue de l’Espace des arts, Colomiers

 

ARTICLES DE PRESSE, DE REVUES

 

2000

La jeune création au LAC, Beaux Arts Magazine n° 198,

En suspens
Exposition du 13 mai au 14 juin 2014
Vernissage le 9 mai 2014

Pauline Brun, Alice Guittard, Charlotte Pringuey-Cessac, Agnès Vitani

ensuspens-crop-u36128

Sans titre-1

Exposition En Suspens à la Galerie Eva vautier